Enquêtes et actualités gavé locales

Bientôt une place Samuel-Paty à Caudéran

La commission de viographie de la mairie de Bordeaux s’est prononcée en faveur de la dénomination d’un espace public à la mémoire de Samuel Paty. La proposition, appuyée par le groupe Renouveau Bordeaux et le groupe socialiste, doit encore être votée au prochain conseil municipal. C’est une place dans le quartier de Caudéran, jusqu’ici sans nom, qui va être baptisée.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Bientôt une place Samuel-Paty à Caudéran

Il aura fallu presque trois ans pour que la décision soit prise par Bordeaux, alors que de nombreuses villes françaises (comme Talence ou Pessac) l’avaient fait sans attendre. Samuel Paty, le professeur assassiné le 16 octobre 2020 aux abords de son collège à Conflans-Sainte-Honorine par un jeune islamiste radicalisé, aura bientôt un espace public à sa mémoire.

Contactée, la mairie de Bordeaux confie que c’est un square au sein du quartier Caudéran qui va porter le nom de Samuel Paty. Cet espace qui se situe rue de l’Eglise et ne porte actuellement pas de dénomination, est à proximité des écoles maternelles et élémentaires Paul Lapie et de l’église Saint-Amand.

Une règle révisée

Le groupe Renouveau Bordeaux avait longtemps poussé pour qu’un tel hommage soit rendu au professeur, essuyant régulièrement le refus du maire. Motif : une règle implicite fixait un délai de cinq ans entre la mort d’une personnalité et l’attribution de son nom à un espace public.

« L’importance d’un tel hommage aurait justifié une exception à ce “calendrier” comme la ville l’a fait, par exemple, pour l’ancien maire de Bordeaux, Jacques Chaban-Delmas, en attribuant son nom un an après son décès au stade du Parc Lescure », avait alors répondu les élus de Renouveau Bordeaux face au refus du maire.

Le 11 juillet dernier, une délibération, proposée par la majorité et votée en conseil municipal, abaissait à trois ans le délai permettant d’honorer une personnalité après son décès.

Campagnes d’affichage

Dans un communiqué publié ce jour, les élus du groupe d’opposition macroniste « se félicitent » que la commission de viographie de la mairie ait donné un avis favorable à leur demande. Composée d’un collège d’élus et d’experts, cette commission est chargée d’instruire la dénomination des voies, espaces publics et équipements publics.

Le 27 octobre 2020, au conseil municipal de Bordeaux, après une minute de silence, Thomas Cazenave proposait de donner le nom du professeur à un futur groupe scolaire. Par la suite, Renouveau Bordeaux a lancé une pétition, puis mené l’an dernier deux campagnes d’affichages sur des places de la ville avec des plaques portant la mention « Samuel Paty 1973-2020 ».

De son côté, le 19 octobre, trois jours après le drame, la mairie de Bordeaux avait invité les Bordelais à respecter une minute de silence et organisé un rassemblement dans la cour de l’Hôtel de ville où les drapeaux étaient en berne. Mercredi 21 octobre 2020, jour d’un hommage national, la porte de Bourgogne avait été éclairée en bleu, blanc et rouge.


#hommage

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options