Enquêtes et actualités gavé locales

Fêtons ensemble nos 10 ans, abonnement 10€/an : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
663 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Rénovation de La Manufacture : « Notre projet artistique dictera enfin le fonctionnement du bâtiment, et pas l’inverse »

Trois projets arrivent dans la short-list pour la rénovation du Centre de développement chorégraphique national (CDCN) de la région Nouvelle-Aquitaine. Avant la livraison attendue en 2026, l’équipe se prépare à une période transitoire avec une dernière saison 2023-2024 dans les murs d’ « un outil délabré ».

,
Édition abonnés
Rénovation de La Manufacture : « Notre projet artistique dictera enfin le fonctionnement du bâtiment, et pas l’inverse »
L’équipe de La Manufacture CDCN

L’unique Centre de développement chorégraphique national (CDCN) aquitain, labellisé en 2007 lorsqu’il était installé au Cuvier à Artigues-près-Bordeaux, s’est implanté à La Manufacture de Chaussures à Bordeaux en 2018. L’équipement, loin d’être à la hauteur de la mission de son locataire, attendait des travaux de rénovation depuis.
Ecartés du plan pluriannuel d’investissements 2021 de la mairie de Bordeaux, les travaux de rénovation vont pouvoir bientôt débuter. D’ici la livraison attendue en 2026, Stephan Lauret et Lise Saladain, directeur et directrice déléguée, dévoilent les trois agences retenues avant la décision finale et évoquent dans cet entretien la période transitoire.
Rue89 Bordeaux : Où en êtes-vous du projet de rénovation ?
Stephan Lauret : Depuis notre arrivée, nous échangeons avec les partenaires pour les informer de l’état de dégradation avancée de ce bâtiment. Nous avons demandé une rénovation afin d’améliorer les conditions de travail, des artistes, des techniciens et de l’administration. La mise en œuvre a pris du retard, mais ce projet de rénovation est en train d’aboutir. Le montant global des travaux est évalué à 10,5 millions d’euros TTC pour un peu plus de 2500 m2, le financement est réparti entre la Ville de Bordeaux, la Région Nouvelle-Aquitaine et le ministère de la Culture. 
Nous sommes dans le cadre d’une procédure particulière. Ce n’est pas un concours, mais un marché de conception / réalisation qui sera attribué à un groupement composé d’un entrepreneur spécialisé dans le bâtiment, associé à un architecte, un scénographe, un paysagiste, etc. En juillet dernier, quatorze groupements ont candidaté, trois ont été retenus : Compagnie architecture (Bordeaux) avec Dune constructions, Hérault Arnod architectes (Pantin) avec GCC, et Marin + Trottin Périphériques architectes (Paris) avec MAS BTP.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Culture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options