Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
687 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Le lobbying de l’agro-industrie plonge l’agence de l’eau Adour-Garonne dans l’inconnue financière

Reçue mardi par la Première ministre, la FNSEA affirme avoir obtenu l’abandon de la hausse des redevances sur les pesticides et les prélèvements en eau. Conséquence : il manque 11 millions d’euros à l’Agence de l’eau Adour-Garonne pour équilibrer son budget, et financer la transition agro-écologique.

,
Édition abonnés
Le lobbying de l’agro-industrie plonge l’agence de l’eau Adour-Garonne dans l’inconnue financière
Avec le retournement des panneaux à l’entrée des communes, la FNSEA a réussi son lobbying

Sous le slogan « On marche sur la tête », la FNSEA, la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles, premier syndical agricole français, et les Jeunes agriculteurs, sa pouponnière, ont récemment mené une campagne de retournement des panneaux à l’entrée des communes, abondamment relayée par les médias.
Ils dénonçaient à travers elle des « incohérences » dans les politiques publiques : pêle-mêle, les projets d’accords européens de libre-échange, dont celui avec le Mercosur, la fin progressive de la défiscalisation du gazole non routier, et aussi (surtout ?) l’augmentation des taxes sur l’eau et les pesticides.

Abonnez-vous

Cet article fait partie de l’édition abonnés. Pour lire la suite, profitez d’une offre découverte à 1€.

Contribuez à consolider un média indépendant à Bordeaux, en capacité d’enquêter sur les enjeux locaux.

  • Paiement sécurisé
  • Sans engagement
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#ressource en eau

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


La Nouvelle-Aquitaine rame sur la gestion de l’eau, débordée par une agriculture assoiffée
Contre le projet de surfpark à Canéjan, des élus fustigent l’inaction de l’Etat
Partager
Plus d'options