Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

« Le sorcier gourou » des rues de Bordeaux condamné pour le viol d’une étudiante à 12 ans de réclusion

Accusé du viol d’une étudiante sous la menace d’une arme dans le parking de la place de la Victoire en juillet 2021, un SDF handicapé de 58 ans a été jugé à Bordeaux les 14 et 15 décembre devant la cour criminelle départementale. Ce Mauritanien à Bordeaux depuis 2001, déchu de son statut de réfugié politique, a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle avec interdiction du territoire français.

,
Édition abonnés
« Le sorcier gourou » des rues de Bordeaux condamné pour le viol d’une étudiante à 12 ans de réclusion
Yero B. entre dans la salle d’audience du tribunal de Bordeaux ce vendredi 15 décembre pour aller en prison

« Je voulais être devant, voir les policiers l’escorter en prison, j’avais besoin de ça », confie Océane D. à l’heure du verdict.

Ce vendredi 15 décembre, après deux jours d’audience, Yero B. a été condamné à 12 ans de réclusion criminelle avec interdiction de rester sur le territoire français. Accusé par cette jeune étudiante bordelaise de 23 ans, l’homme, SDF handicapé de 58 ans arrivé en France en 2001 sous le statut de réfugié politique, qui lui a été retiré après une visite au pays, a été reconnu coupable de viol avec menace d’une arme.

« Ce soir enfin, justice a été rendue pas seulement pour moi, mais aussi pour toutes ses victimes qui ont vu leurs affaires classées sans suite. Il a été mis hors d’état de nuire et c’est pour moi un effet réparateur », poursuit la victime.

« Mort imminente »

La vie d’Océane D. a basculé le soir du 29 juillet 2021, autour de 20h. Le SDF l’entraîne dans un parking, place de la Victoire, à Bordeaux, puis la viole.

« C’était les vacances universitaires. Mais pour moi, c’est surtout l’été où j’ai fait l’expérience de la mort imminente », a-t-elle témoignée face à la cour criminelle départementale, ce jeudi 14 décembre, premier jour du procès de son agresseur.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Justice

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

Partager
Plus d'options