Enquêtes et actualités gavé locales

Le quartier Amédée-Saint-Germain inauguré, ses riverains redoutent un îlot de chaleur

Le quartier Amédée-Saint-Germain, au cœur de l’EPA Bordeaux Euratlantique, a été inauguré ce jeudi 7 février. Tout juste le ruban coupé, les habitants pointent l’insécurité et les dégradations. Le collectif Amédée-Sacré-Cœur organise, lui, une mobilisation dimanche 11 février pour réclamer un parc de deux hectares au sud du quartier.

,
Édition abonnés
Le quartier Amédée-Saint-Germain inauguré, ses riverains redoutent un îlot de chaleur
Le quartier Amédée Saint-Germain

Les premiers commerces sont arrivés en janvier 2023. Rue de la Compagnie-du-Midi, un cabinet médical (transféré de la rue Pelleport) et une pharmacie (déménagée de la rue de Bègles) sont installés. Quelques pas plus loin, place des Citernes, le siège de la Caisse des dépôts, un restaurant d’entreprise et une boulangerie sont en activité.
Le nouveau quartier Amédée-Saint-Germain commence à prendre vie, dans le cadre de l’opération d’intérêt national Euratlantique. Ce jeudi 7 février, une inauguration officielle de la partie centre du projet s’est tenue en présence de Domofrance, de l’EPA (Établissement public d’aménagement) Euratlantique, de la Métropole et de la Ville de Bordeaux.

« Nouveau quartier bordelais »

« Nous avons été attentifs à l’habitat mixte », résume Philippe Rondot, président de Domofrance. Bouygues y construit 679 logements, dont 263 logements locatifs sociaux et dispositif d’aide à l’accession à la propriété. Le bailleur social a déjà livré trois résidences sur les cinq prévues et un parking de 189 places. Un chai urbain, en cours de travaux, sera livré à la fin de l’année. Enfin d’ici 2026, une résidence sociale et une maison relai doivent voir le jour.

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Bordeaux. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Bordeaux d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#EPA Euratlantique

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options