Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Bordeaux et Caen seuls en lice pour accueillir la Fondation Gandur

L’homme d’affaires suisse Jean Claude Gandur a annoncé ce lundi 18 mars qu’il n’installera pas à Strasbourg son nouveau musée. Son choix se fera entre Caen et Bordeaux.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Bordeaux et Caen seuls en lice pour accueillir la Fondation Gandur
Jean Claude Gandur

La décision a été dévoilée dans les colonnes des Dernières Nouvelles d’Alsace (DNA) : Jean Claude Gandur a tranché, il n’a pas choisi la capitale alsacienne pour l’implantation de sa fondation pour l’art.

« Cette décision constitue une grande déception. Strasbourg avait de très nombreux atouts, en tant que capitale européenne au rayonnement international, ville universitaire, dans laquelle s’épanouissent de nombreux et très divers acteurs culturels », a réagi la mairie de Strasbourg dans un communiqué.

Problème foncier

La Ville de Strasbourg avait proposé des terrains dans le secteur des Deux-Rives, une ZAC au sud-est de la ville, constituée d’anciennes friches portuaires.

« Dans le cadre du processus rigoureux de sélection de la ville candidate à l’accueil d’un musée, la Fondation Gandur pour l’Art a informé avec regrets l’Eurométropole de Strasbourg de n’avoir pu retenir sa candidature », a annoncé la Fondation ce lundi 18 mars :

« Bien que la ville dispose de solides atouts, et que les échanges avec Madame la Maire et Madame Anne Mistler, adjointe à la Maire en charge de la culture ont été extrêmement appréciés, il apparaît que les assiettes foncières proposées rendent extrêmement difficile la réalisation du programme dans des délais raisonnables. »

3400 œuvres

Après une première sélection parmi sept villes, il ne reste donc plus que Bordeaux et Caen en lice. La Fondation n’a pas souhaité faire davantage de commentaires quant au choix final du site, où l’homme d’affaires suisse, qui a fait fortune dans le trading de pétrole, compte construire un musée pour présenter sa collection de 3400 œuvres.

« C’est une fondation qui pourrait apporter beaucoup à Bordeaux », avait commenté Pierre Hurmic auprès de Rue89 Bordeaux. Selon nos informations, la mairie a proposé une parcelle rive droite, à côté de la Fabrique Pola. À Caen, la municipalité souhaite céder des terrains à proximité du Mémorial. La décision finale de la Fondation doit être connue au printemps.


#Art

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


Fondation Gandur à Bordeaux : Pierre Hurmic serait « content qu’elle profite aux Bordelais »
50 ans du Capc musée à Bordeaux : à l’Ouest, encore du nouveau

Photo : Anne Chaput/Rue89 Bordeaux

Plus d'options