Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Chemsex : overdoses en série à Bordeaux

Trois enquêtes sont en cours à Bordeaux suite au décès de deux hommes et aux malaises de deux autres, ayant tous consommé de la 3MMC. L’une de ces personnes, qui a reconnu importer et revendre ces produits stupéfiants, sera jugée le 22 avril prochain.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Chemsex : overdoses en série à Bordeaux

« Aucun lien n’a pu être fait » entre ces procédures toutes confiées au même service d’enquête, la DCT-33, indique le parquet de Bordeaux dans un communiqué. « En l’état de ces dernières, deux seuls morts sont donc à déplorer », poursuit le procureur de la République, Frédérique Porterie.

Il s’agit d’un couple de deux hommes, âgés de 46 et 44 ans, décédés à leur domicile le 12 mars dernier probablement des suites d’une overdose. Ils consommaient du GHB et de la 3MMC (méthylméthcathinone), des drogues de synthèse associées dans le milieu du chemsex, en raison de leurs propriétés aphrodisiaques. Si les résultats des analyses sont toujours en cours, une enquête a été ouverte pour homicide involontaire.

Le 16 mars, un homme était hospitalisé après avoir fait un malaise chez lui. Il était en compagnie de deux hommes qui ont alerté les secours, et déclaré avoir consommé avec lui de la 3MMC. La victime est hors de danger, et une deuxième enquête est en cours pour trafic de stupéfiants et blessures involontaires.

Dealer est-il ?

Enfin, un homme découvert inconscient chez lui par une femme de ménage, a été hospitalisé puis, une fois hors de danger, mis en garde à vue. Des drogues et du matériel de conditionnement a été découvert à son domicile.

« Il a déclaré se fournir sur Internet en commandant des produits illicites sur un site néerlandais ou en s’approvisionnant sur Bordeaux, indique le parquet. Adepte de « chemsex », il a reconnu organiser à cette fin des soirées et vendre des stupéfiants depuis 2021. »

L’homme a été placé en détention provisoire et sera jugé le 22 avril au tribunal correctionnel de Bordeaux des chefs « d’importation, acquisition, transport offre ou cession de manière illicite de substances ou plantes classées comme stupéfiants », en l’occurrence de la 3MMC, du GBL, de la cocaïne, de l’ecstasy et de la MDMA.


#drogues

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

Autres mots-clés :

À lire ensuite


Expérimenter la légalisation du cannabis : Bègles allume la mèche pour déminer le débat

Photo : cc/Flickr/Elsa Olofsson

Nouvelles drogues : « Notre mission est d’informer le plus possible les consommateurs et les autorités »

Photo : cc/Sebastiaan Stam

Plus d'options