Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Les vignerons bio du Bordelais ont-ils la gueule de bois ?

Si près de 25% des vignes en bordeaux sont désormais certifiées en agriculture biologique, le contexte est délicat pour le marché du vin et les produits bio, et les conversions des vignobles marquent le pas. Certains viticulteurs abandonnent même le label bio, sans toutefois inverser la tendance.

,
Édition abonnés
Les vignerons bio du Bordelais ont-ils la gueule de bois ?
LA/ Rue89 Bordeaux

Le printemps 2023, les viticulteurs bio girondins s’en souviendront longtemps. Après les mauvaises récoltes enregistrées, beaucoup ont tiré la sonnette d’alarme, et certains ont même décidé de se déconvertir, comme Damien :

« J’ai perdu 15 hectares de ma récolte cette année » déplore ce vigneron à Samonac en Gironde.

En 2010, celui-ci a repris à son oncle cette propriété en bio d’une cinquantaine d’hectares de vignes dans le Blayais. Depuis quelques années, les intempéries, les épisodes de grêle et les maladies dévastent son vignoble. L’épidémie de mildiou l’année dernière a été la goutte qui a fait déborder le vase.

« Survivre »

Cette maladie de la vigne nécessite une utilisation renforcée du cuivre, via la fameuse bouillie bordelaise. L’utilisation de ce pesticide autorisé en agriculture biologique est toutefois limitée depuis 2018 à 28 kilos par hectare de vignes sur sept ans, et son prix a augmenté de 20%.
Beaucoup envisagent donc pour « survivre » de se « déconvertir », c’est à dire de renoncer à leur certification bio. Si Damien décide aujourd’hui de retourner au conventionnel, c’est pour des raisons économiques. La perte de 30% de sa production est difficile à supporter.

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#agriculture

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


La filière du vin bio à Bordeaux joue des coudes pour prendre les commandes

Photo : WS/Rue89 Bordeaux

Face à la FNSEA, Alain Rousset fait volte face sur la redevance irrigation

Photo : Rue89 Bordeaux/Samuel Clauzier

Partager
Plus d'options