Enquêtes et actualités gavé locales

Pour les 10 ans de votre média : objectif 2000 abonné⋅es

30/04/2024 date de fin
729 abonné⋅es sur 2 000
Pour ses 10 ans, Rue89 Bordeaux propose un abonnement à 10€/an et vise les 2000 abonné.es

Une intervention policière met fin au blocage à l’université Bordeaux-Montaigne

Tôt ce mercredi matin, les forces de l’ordre sont intervenues à la demande de la direction pour déloger des étudiants et étudiantes qui bloquaient une partie du campus de Pessac. L’Université se justifie par le bon déroulement des élections en cours.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Une intervention policière met fin au blocage à l’université Bordeaux-Montaigne
Parvis de l’Université Bordeaux-Montaigne

Le blocage d’une partie de l’Université Bordeaux-Montaigne, voté hier lors d’une assemblée générale pour protester contre la gestion des violences sexistes et sexuelles (VSS) par l’établissement, n’aura pas tenu 24 heures. Ce jeudi matin, aux alentours de 5h30, les forces de l’ordre sont intervenues sur le campus de Pessac.

« Décision lourde mais indispensable »

« Ils étaient environ une cinquantaine de policiers. Il y avait des gendarmes mobiles, la BAC, et des membres de la sécurité de l’université. Nous étions une quinzaine, pacifistes, à l’extérieur et à l’intérieur du bâtiment H », témoigne une étudiante présente sur les lieux, qui souhaite garder l’anonymat.

De son côté, la préfecture indique la présence de « 8 individus » dans les locaux occupés. Des contrôles d’identité ont été effectués, mais pas d’interpellation, fait savoir la Direction interdépartementale de la police nationale.

Contactée, l’Université évoque une « décision lourde mais indispensable » :

« La présidence a fait appel aux forces de police afin que le scrutin puisse avoir lieu dans des conditions normales de fonctionnement de l’établissement [élections des trois conseils centraux, NDLR]. C’est une question de démocratie interne. »

Quant à la gestion des violences sexistes et sexuelles dénoncée par le blocage, la direction affirme faire « tout ce qu’elle peut, avec les moyens qu’elle a, pour que ces situations soient prises en charge ».

Un nouveau rassemblement est prévu sur le parvis de Bordeaux-Montaigne vendredi 29 mars à 12h.


#Université Bordeaux Montaigne

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options