Enquêtes et actualités gavé locales

Quand les Girondins de Bordeaux perdent pied, les supporters se prennent la tête

Les nombreuses rixes entre les Ultramarines, groupe de supporters des Girondins de Bordeaux fondé en 1987, et le nouveau North Gate Bordeaux, inquiètent les autorités qui vont jusqu’à évoquer des dissolutions. Au-delà de cette sanction, les mauvais résultats du club cette saison illustrent un tournant dans le supporterisme bordelais.

,
Édition abonnés
Quand les Girondins de Bordeaux perdent pied, les supporters se prennent la tête

Cette fois-ci la coupe est pleine… et le virage est vide. En réaction aux résultats médiocres des Girondins de Bordeaux, à la 14e place de Ligue 2 BKT, le groupe de supporters des Ultramarines (UB87) a décidé de faire grève des tribunes pendant les 15 premières minutes de la rencontre face à Dunkerque, ce mardi 23 avril, et de suspendre ses animations jusqu’à nouvel ordre. Le match perdu à Saint-Etienne (2-1) samedi dernier alors que les Bordelais menaient au score jusque dans le temps additionnel, à 11 contre 10, a réveillé une nouvelle fois la colère des Ultras.

« Nous avons tout tenté afin que notre club redresse la barre, de réunions en banderoles, de coups de gueule en démonstrations de ferveur. Mais trop c’est trop : il nous faut voir la réalité en face, les joueurs, le staff et la direction ont abandonné leurs supporters et il est impensable pour nous de le cautionner », ont-ils déclaré dans un communiqué.

Les UB87 taclent la direction du club emmené par le président-propriétaire et homme d’affaires hispano-luxembourgeois Gérard Lopez :

« Et si cette action a pour vocation de provoquer une réaction au sein de l’effectif […] cela signera également un changement de ton envers une direction qui n’en finit plus de nous décevoir. »

Lisez la suite pour 1€

En profitant de notre offre d’essai, résiliable en ligne à tout moment.

Pour accéder à cet article, il faut être abonné. Pourquoi ?

Les informations exclusives, les enquêtes et certains reportages constituent l’édition abonnés de Rue89 Bordeaux. En tant que média indépendant, nos ressources proviennent de nos lectrices et lecteurs abonnés, aucun milliardaire ni groupe bancaire ne nous finance.

Nous demandons à nos lecteurs une faible contribution pour disposer à Bordeaux d’un média critique des pouvoirs, capable d’enquêter et de traiter les enjeux locaux en profondeur et dans la durée.

Chaque abonnement compte. Toutes nos recettes sont investies dans un journalisme local indépendant, dont la force et la réactivité dépend directement du nombre d’abonnés actifs.

Je m’abonne 

Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#Football

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options