Enquêtes et actualités gavé locales

Invitée du festival Imprimé à Cenon, Nassira El Moaddem menacée par l’extrême droite

La journaliste d’Arrêt sur images est visée par une campagne haineuse de la fachosphère. Les organisateurs du festival Imprimé, où elle est attendue pour une table-ronde ce samedi, ont demandé aux autorités le renforcement des mesures de sécurité.

,
Édition abonnés
Invitée du festival Imprimé à Cenon, Nassira El Moaddem menacée par l’extrême droite
La journaliste Nassira El Moaddem

Un tombereau d’insultes racistes et sexistes et de menaces physiques s’abat sur Nassira El Moaddem. Le 30 avril, la journaliste d’Arrêt sur images réagit sur X (ex Twitter) à une information selon laquelle la Fédération française de football interdit les collants et les casques au nom de la laïcité. Une mesure qui vise les joueuses et joueurs musulmans. « Pays de racistes dégénérés », écrit-elle alors.
« Si elle n’est pas contente, elle se casse », répond le lendemain sur CNews Julien Odoul, député Rassemblement national (prochainement jugé dans l’affaire des emplois fictifs du parti d’extrême droite), interrogé par Jean-Marc Morandini (condamné pour harcèlement sexuel sur mineur).

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :

#extrême droite

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Partager
Plus d'options