Enquêtes et actualités gavé locales

« Liberté, égalité, fraternité » sur la façade de la mairie de Bordeaux en réponse aux législatives

Sur les 40 mètres de la palissade qui protège le chantier de rénovation de la porte de la mairie de Bordeaux, trois artistes vont graffer la devise de la République française.

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

« Liberté, égalité, fraternité » sur la façade de la mairie de Bordeaux en réponse aux législatives

C’était prévu quels que soient les résultats des législatives. L’idée est certes née à la lecture des sondages qui annonçaient le Rassemblement national au pouvoir, mais, après le deuxième tour et la victoire surprise de la gauche, l’inscription de « Liberté, Egalité, Fraternité » sur la palissade qui borde le palais Rohan pour protéger le chantier de rénovation de la porte et du péristyle, est maintenue. Avec cependant une subtile modification :

« Les lettres seront en blanc alors qu’elles devaient être en noir. Le blanc c’est la couleur de la lumière », explique Mauro Ceballos.

« Mettre en avant les valeurs de la République »

Cet illustrateur et dessinateur de BD chilien a été choisi avec un autre street-artiste bordelais, Naïf, et un graffeur péruvien, Jesus Calarena, en résidence à Bordeaux, à la galerie Magnetic ArtLab. L’association Pôle Magnetic les a proposés pour répondre à la demande de la mairie.

« On s’était posé la question la semaine dernière de ce que la ville de Bordeaux pourrait afficher comme message dans une situation politique qui était extrêmement incertaine et qui laissait planer le risque d’un Rassemblement national comme première force politique. Remettre les valeurs de la République « Liberté, égalité, fraternité », et faire réaliser ça par des artistes bordelais et internationaux, aurait un sens », nous explique-t-on du côté du cabinet du maire.

Jesus Camarena et Mauro Ceballos Photo : WS/Rue89 Bordeaux

Tout en couleur

Les artistes, aux styles très colorés, sont à la tâche depuis ce lundi matin 7h. Mauro Ceballos, né en 1982 à Santiago du Chili, est installé à Bordeaux depuis plus de 20 ans. Auteur de bandes dessinées, il s’est fait connaître pour sa technique de dessin avec du vin dans Di Vin Sang.

Naïf, né en 1988 à Bordeaux, a commencé au début des années 2000 avec une approche graphique de la peinture murale. Son univers très coloré est inspiré par l’art brut et l’art primitif. Son travail est visible sur divers murs à Bordeaux, et il a notamment exposé à la galerie Magentic ArtLab. 

Jesus Camarena, alias Xomatok, né en 1985 à Lima, est connu pour ses œuvres colorées, vibrantes ou géométriques. Il a d’abord travaillé en tant que graphiste avant de se tourner vers l’espace public. Ses œuvres ont été exposées à Berlin, Sao Paulo, et en France, comme dans le cadre de la Fête des Lumières à Lyon en 2019, Color Magic. Il est accueilli à Bordeaux dans le cadre du jumelage de la ville avec Lima.

Les travaux de la façade du Palais Rohan ont démarré le mercredi 10 juillet 2023, après l’incendie de la grande porte le 23 mars, en marge des manifestations contre la réforme des retraites. Les travaux, estimés à 600 000 euros, devraient être terminés en juin 2025.


#street art

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options