Enquêtes et actualités gavé locales

Alain Juppé menace de différer la réforme des rythmes scolaires

Lors de la conférence de presse des maires du groupe Communauté d’avenir à la CUB, ce lundi, Alain Juppé a menacé de différer l’application de la réforme des rythmes scolaires, prévue à la rentrée 2014, en cas de nouveau « coup de rabot » du gouvernement sur les dépenses des collectivités locales. « Ou l’État compense, ou on …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Alain Juppé menace de différer la réforme des rythmes scolaires

Lors de la conférence de presse des maires du groupe Communauté d’avenir à la CUB, ce lundi, Alain Juppé a menacé de différer l’application de la réforme des rythmes scolaires, prévue à la rentrée 2014, en cas de nouveau « coup de rabot » du gouvernement sur les dépenses des collectivités locales.

« Ou l’État compense, ou on diffère », a lâché le maire de Bordeaux.

Il estime en effet que les financements octroyés par le gouvernement ne permettent de mener qu’une « réforme à la petite semaine » : de « la garderie » pour compenser l’allègement des journées des écoliers, et non de vraies activités péri-scolaires.

L’État a en effet déjà prévu de réduire ses dotations aux collectivités locales de 1,5 milliard d’euros pendant deux ans, et un effort supplémentaire de 7,5 milliards pourrait leur être demandé entre 2015 et 2017. De quoi supporter en partie les 50 milliards d’allègement de charge du « pacte de responsabilité ».

A Bordeaux, Alain Juppé avait évalué le coût total de l’application de la réforme Peillon à une somme allant de deux à quatre millions d’euros.

« La question de la pérennité de la réforme va se poser, souligne-t-il. « J’ai bien l’intention de rentrer en contact avec l’Association des maires de France ou l’Association des maires des grandes villes de France, pour que nous entamions une démarche collective ».

L’application de la réforme dans les écoles bordelaises soulève toujours beaucoup de questions, et a même suscité un projet alternatif des établissements de la Bastide, comme l’a récemment raconté Rue89 Bordeaux.


#Alain Juppé

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options