Brèves 

Castéja : l’ancien Hôtel de police va abriter des logements et une école maternelle

actualisé le 23/04/2014 à 14h58

L’immeuble qui a accueilli l’Hôtel de Police à Bordeaux sera acquis par Gironde Habitat pour 12 millions d’euros. Le préfet d’Aquitaine, Michel Delpuech, a accepté ce mardi le projet de création d’une école maternelle, d’un foyer pour jeunes travailleurs et de 180 logements.

Depuis 10 ans, l’immeuble qui porte le nom de Pierre Castéja, ancien maire de Bordeaux, attendait sa nouvelle vocation. En 2003, l’Hôtel de police quitte les lieux qu’il occupait depuis la moitié du XXe siècle pour s’installer dans son nouveau bâtiment à Mériadeck.

Suite à la parution de la loi Duflot – qui prévoit de développer les logements sociaux en revendant des biens de l’État – la procédure de cession de l’immeuble Castéja a été lancée en juillet 2013. Le projet de reprise devra alors comporter 45% de logements sociaux et 20% pour accession sociale à la propriété et 35% de logements libres.

C’est l’offre de Gironde Habitat qui a été retenue parmi les sept présentées. En plus des 180 logements, l’immeuble aura un foyer de jeune travailleur ainsi qu’une école maternelle d’environ 1700 m².

Ces aménagements respectent le souhait de l’Etat de rappeler la vocation d’origine de cet ensemble immobilier, fondé en 1870 par l’Abbé de l’Epée pour accueillir une institution dédiée aux sourdes-muettes.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Condamnés en appel, les décrocheurs de Macron ne raccrochent pas

par Simon Barthélémy. 533 visites. 1 commentaire.

L’affaire du sapin portée au conseil municipal de Bordeaux sous conditions

par Walid Salem. 1 141 visites. 1 commentaire.

Une soixantaine d’élus, dont le maire de Bordeaux, veulent un moratoire sur la 5G

par Simon Barthélémy. 1 042 visites. 1 commentaire.