Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Les pesticides dans le vignoble bordelais entre déni et fatalisme
Vigie 

Les pesticides dans le vignoble bordelais entre déni et fatalisme

par La Rédaction.
Publié le 6 juillet 2014.
Imprimé le 05 décembre 2022 à 18:24
3 904 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
A LIRE SUR LE MONDE

Capture écran

Capture écran

Le Monde Planète revient sur l’intoxication des élèves de l’école primaire de Villeneuve-de-Blaye. Le journaliste a rencontré Catherine Vergès, à la fois viticultrice au domaine Castel La Rose – l’un des deux vignobles soupçonnés d’épandage de fongicides sur les parcelles voisines de l’école –, et maire de Villeneuve. Elle s’indigne de la « campagne de calomnie » à son égard :

« Comment peut-on imaginer que je puisse empoisonner nos têtes blondes ? En trente ans, je n’ai jamais traité quand les enfants étaient dans la cour, martèle-t-elle. Cette école, je l’ai moi-même fréquentée, ainsi que mes enfants. »

A Léognan, quand Générations futures fait analyser les cheveux des enfants vivant près de zones agricoles, Emmanuelle Reix, professeure de lettres arrivée sur la commune en 2009, inscrit trois de ses quatre enfants inscrit à l’école Jean-Jaurès, également enclavée dans les vignes. Cette mère de famille s’est plaint des épandages de pesticides alors que les enfants jouent dans la cour :

« J’ai tapé à la porte des domaines viticoles et de la mairie, mais en vain. Quant aux habitants, il y a une omerta. Beaucoup oscillent entre le déni et le fatalisme. »

Emmanuelle Reix a fondé le collectif Alerte pesticides, qui réunit 40 adhérents. Jeudi 3 juillet, son collectif menait une action devant l’établissement Jean-Jaurès, avec des membres de Générations futures, pour interdire les épandages jusqu’à 200 mètres autour des établissements scolaires.

A Lire sur Le Monde Planète

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Une nouvelle brigade de police dédiée aux transports en commun va patrouiller à Bordeaux

par La Rédaction. 437 visites. 2 commentaires.

Ïkos et la Fabrique Pola vont recevoir une aide de 100 000 euros de l’Etat

par Alice Gapail. 609 visites. 1 commentaire.

La Nouvelle-Aquitaine « première région pour la participation électorale » selon l’INSEE

par Alice Gapail. Aucun commentaire pour l'instant.
×