Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
L’I.Boat doit se plier à la fermeture administrative
Brèves  Société 

L’I.Boat doit se plier à la fermeture administrative

par Walid Salem.
Publié le 21 juillet 2014.
Imprimé le 07 décembre 2021 à 10:51
5 666 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Arrivé à Bordeaux en 2011, l'I.Boat est devenu un lieu incontournable de la scène culturelle bordelaise (DR)

Arrivé à Bordeaux en 2011, l’I.Boat est devenu un lieu incontournable de la scène culturelle bordelaise (DR)

Le tribunal administratif rejette la demande de l’I.boat en référé. L’établissement restera fermé.

Le juge des référés du tribunal administratif de Bordeaux a rejeté la demande de l’I.Boat. L’établissement restera fermé jusqu’au 6 août.

Le 8 juillet la préfecture avait annoncé la fermeture administrative de l’I.Boat à la suite d’une enquête pour trafic de stupéfiants ayant établi l’existence de transactions, au sein même de l’établissement, mettant en cause des collaborateurs et clients de l’I.Boat.

L’enquête est celle qui avait provoqué la fermeture du café des Moines et du Bellini début du mois de juin, et entraîné l’interpellation de deux dealers qui auraient proposé de la cocaïne au régisseur et à la chargée de communication de l’I.Boat. Ces deux employés avaient quitté le navire et la direction avait par la suite multiplié les avertissements contre l’usage de drogue allant jusqu’à mettre un vigile dans les toilettes.

Surpris par la décision de la Préfecture, les gérants avaient alors confié le dossier à leur avocat, maître Pierre Blazy, qui a formé un référé devant le tribunal administratif pour contester la validité et l’opportunité de cet arrêté.

Se basant sur un rapport de police, les services de la Préfecture avaient justifié l’application de la loi pour fermer la salle de spectacle et établissement de nuit pour une durée de trente jours. Ils avaient faire savoir que la décision était plutôt clémente et la fermeture aurait pu aller jusqu’à six mois.

Me Pierre Blazy avait contesté une fermeture « hautement préjudiciable ». Les pertes sont estimées à 150 000 € selon les gérants.

Article actualisé le 22/07/2014 à 18h09
L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Trois immeubles, dont un risquant de s’effondrer, évacués à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 337 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Un sapin en verre, des illuminations LED et des animations gratos pour Noël à Bordeaux

par Victoria Berthet. 3 284 visites. 5 commentaires.

Covid-19 : l’épidémie s’emballe en Gironde, le port du masque de nouveau obligatoire à Bordeaux

par Victoria Berthet. 1 965 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×