Enquêtes et actualités gavé locales

« L’identité heureuse » défendue par Alain Juppé

Les textes de douze responsables de l’UMP sont réunis dans un ouvrage à paraître chez Flammarion demain 10 septembre : « 12 Travaux de l’opposition : nos projets pour redresser la France ». Dans sa contribution, « L’identité heureuse », Alain Juppé fait une définition tout en douceur de l’identité nationale – sur laquelle le débat voulu par Éric …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

« L’identité heureuse » défendue par Alain Juppé

Montage : la couverture du livre et Alain Juppé (DR)
Montage : la couverture du livre et Alain Juppé (DR)

Les textes de douze responsables de l’UMP sont réunis dans un ouvrage à paraître chez Flammarion demain 10 septembre : « 12 Travaux de l’opposition : nos projets pour redresser la France ».

Dans sa contribution, « L’identité heureuse », Alain Juppé fait une définition tout en douceur de l’identité nationale – sur laquelle le débat voulu par Éric Besson en 2010 sous la présidence de Nicolas Sarkozy avait tant agacé les Français. Il invite ses amis à revoir leur copie sur la notion de l’ « assimilation » en vantant l’ « intégration » et leur propose d’abandonner purement et simplement l’idée qu’un bon étranger intégré est celui qui fait table rase de son passé.

Le texte signé par le maire de Bordeaux se place à contre-courant dans le concert de la droite sur ce sujet. Il appelle à « comprendre et accepter » le lien des immigrés à leur culture d’origine qui est « source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine ». Il semble même regretter le peu d’occasions offertes pour mieux connaître les autres religions :

« Jamais, tout au long de mon parcours scolaire et universitaire, on ne m’a proposé d’ouvrir le Coran dont j’ignore à peu près tout. »

Par ce biais, Alain Juppé s’attaque aux idées toutes faites sur le communautarisme souvent critiqué par Jean-François Copé et Nicolas Sarkozy (ce dernier ne figurant pas dans la liste des auteurs). Cette position ouvre un boulevard aux sarkozystes. Ces derniers, persuadés que les propos d’Alain Juppé ne plairont pas à l’électorat de droite, ne manqueront pas de déstabiliser le candidat aux primaires de l’UMP en vue de la présidentielle de 2017.

Dans l’ouvrage, initiative du juppéiste Benoist Apparu, la contribution d’Alain Juppé semble répondre par son titre à l’ouvrage d’Alain Finkielkraut, « L’identité malheureuse », où le philosophe attisait le brasier identitaire, il y a tout juste un an.

A noter qu’en juillet 2014, est sorti un ouvrage de Jamel Khermimoun, « L’identité heureuse, penser l’islam de France pour une nation unie, diverse et apaisée ».


#Alain Juppé

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options