Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
L’autoroute A63 vers Arcachon bientôt payante ?
Economie  Politique 

L’autoroute A63 vers Arcachon bientôt payante ?

par Simon Barthélémy.
Publié le 19 décembre 2014.
Imprimé le 27 mai 2022 à 18:34
11 287 visites. 3 commentaires.
La rocade, la nuit (Photo Nico Sann/flickr/CC)

La rocade, la nuit (Photo Nico Sann/flickr/CC)

Pour financer la mise à 2×3 voies de la rocade, Alain Juppé propose de concéder à une société d’autoroute le tronçon entre le pont d’Aquitaine et Salles, et d’installer un péage à la sortie de Bordeaux. Cela signerait la fin de la gratuité sur l’A63, avec une quarantaine de kilomètres payants supplémentaires.

Alors qu’un rapport parlementaire demande la résiliation des contrats de concessions d’autoroutes aux sociétés privées, Bordeaux roule en sens inverse : Alain Juppé, président de la Communauté urbaine, veut que l’Etat lance un appel d’offres pour la mise en concession du barreau pont d’Aquitaine – Salles.

Objectif : financer les travaux de mise à 2×3 voies de la rocade bordelaise grâce aux revenus d’un péage, qui serait mis en place au sud de Bordeaux.

« Le Premier ministre, Manuel Valls, m’a indiqué que le financement par adossement (à une concession autoroutière existante, qui serait prolongée en échange de la réalisation des travaux, NDLR) n’était pas possible, car Bruxelles exige la mise en concurrence, a déclaré le maire de Bordeaux ce vendredi lors d’un point presse. La mise à 2×3 voies de la rocade sera donc inscrite au nouveau Contrat de Plan Etat Région 2015 – 2020 (CPER, en cours de négociation). Mais l’Etat veut que la Cub monte à 50% du financement (164 millions d’euros au total), alors que nous sommes actuellement à 25%. »

Pour trouver ces fonds, la CUB suggère donc de faire payer aux automobilistes le dernier tronçon gratuit de l’A63 entre Bordeaux et l’Espagne, soit une quarantaine de kilomètres entre l’agglomération bordelaise et l’échangeur 22, c’est à dire la sortie vers l’A660 et Arcachon. Une solution à laquelle Manuel Valls ne serait, selon Alain Juppé pas défavorable, n’en déplaise aux députés socialistes qui réclament au contraire la nationalisation des autoroutes.

Mais dans l’esprit d’Alain Juppé, l’A630 (la rocade sud de Bordeaux) resterait quant à elle gratuite :

« Nous ne voulons pas d’un péage périurbain sur la rocade, a insisté Alain Juppé. En revanche un péage sur l’autoroute en direction d’Arcachon pourrait être envisageable. Cela permettrait d’investir aussi dans la mise à 2×3 voies de cette partie de l’A63 ».

Et prévenir un goulet d’étranglement que connaissent bien les automobilistes girondins…

200 millions d’euros investis dans le périph’ bordelais

Mais le but de ce péage, c’est donc avant tout de boucler la mise à 2×3 voie de la rocade. L‘achèvement de la section comprise entre les échangeurs 15 (vers l’A63) et 10 (Mérignac) – soit 14 millions d’euros à la charge de la Cub sur 56 millions de travaux restant à financer –, est prévu pour 2017. Le chantier entre les échangeurs 4 (sur la rive gauche, avant le pont d’Aquitaine) et 10, est estimé à 164 M€ de travaux prévus initialement, mais cette somme est susceptible d’être revue à la baisse en regard du coût des travaux déjà réalisés, a précisé le président de la Cub.

Avec d’autres aménagements actés sur l’anneau de la rocade – passerelle piétons/deux roues au nord de l’échangeur 12 à Mérignac, échangeurs 20 au niveau d’Hourcade, 21 en amont du pont Mitterrand et 26 côté RN 89 –, 200 millions d’euros seront ainsi investis sur le périph’ bordelais.

Et c’est sans compter les aménagements pour une troisième voie « verte » (réservée au transport collectif, bus, taxis, covoiturage, autopartage…), dont Alain Juppé a rappelé que le projet restait d’actualité.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 739 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 923 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Métabadie » : Pola expose l’expression artistique de jeunes en difficulté

par Noa Charbogne. 398 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×