Le Front National, l’humour et « Ali Juppé »
Brèves 

Le Front National, l’humour et « Ali Juppé »

Jacques Colombier face à ses candidats pour les élections départementales de mars 2015 (Rue89Bordeaux)

Jacques Colombier face à ses candidats pour les élections départementales de mars 2015 (Rue89Bordeaux)

Entre une sonnerie de portable jouant la Marseillaise, un exemplaire de Valeurs Actuelles et quelques affiches « La sécurité, c’est Marine ! », pas de doute, nous sommes bien au siège du Front National à Bordeaux. Ce samedi, la fédération girondine présentait ses candidats pour les élections départementales du 22 au 29 mars 2014. Le secrétaire départemental, Jacques Colombier affirme que l’ascension du Front National est « confirmée ». Mais lors de son discours, il est interrompu par Ange Ronzetti, candidat pour le canton de Lormont, qui affirme avoir une « révélation » à faire.

« Alain Juppé s’est fait débaptisé pour être rebaptisé et enlever deux lettres à son nom. Il est rebaptisé Ali. »

La blague ne fait visiblement rire que lui. Pourtant, interrogé ce lundi matin sur France Bleu Gironde, le secrétaire départementale du parti d’extrême-droite n’y voit rien à redire :

« Les Français ont toujours aimé l’humour. Chacun a l’humour qu’il a. Les candidats, que nous avons, représentent la vitalité du Front National. (…) Vous pensez que c’est important qu’un candidat parle d’Ali Juppé au lieu d’Alain Juppé ? »

Reprenant l’argument à son compte et jouant d’amalgame, il estime – sans rire – qu’Alain Juppé veut « installer un quartier islamique sur la ville », évocation du projet de construire une mosquée à Bordeaux. Il y a un an, le Front National avait d’ailleurs réuni 200 personnes pour manifester contre l’implantation de la mosquée dans le quartier de la Bastide. Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, avait alors condamné « la manipulation par un parti qui n’a qu’un objectif, accéder au pouvoir. Il préfère manifester que débattre. »

Ce samedi, sur le bureau de Jacques Colombier était posé un tract du parti affirmant que « le péril islamiste » arrivait à cause de « l’immigration massive et des dérives de l’UMPS ». Le Front National ressort ses vieux thèmes de campagne.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

Un arrêté anti-pesticides au Haillan après les résultats de la Campagne Glyphosate

par Walid Salem. 667 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le compteur Linky sur le grill après l’incendie de Carbon-Blanc ?

par Simon Barthélémy. 5 653 visites. 1 commentaire.

Le Marathon de Bordeaux 5e édition, une course de fonds

par Simon Barthélémy et Walid Salem. 3 966 visites. Aucun commentaire pour l'instant.