Média militant pour une info de proximité
Média militant pour une info de proximité
Le Front National, l’humour et « Ali Juppé »
Brèves 

Le Front National, l’humour et « Ali Juppé »

par La Rédaction.
Publié le 9 février 2015.
Imprimé le 27 septembre 2021 à 11:53
5 236 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Jacques Colombier face à ses candidats pour les élections départementales de mars 2015 (Rue89Bordeaux)

Jacques Colombier face à ses candidats pour les élections départementales de mars 2015 (Rue89Bordeaux)

Entre une sonnerie de portable jouant la Marseillaise, un exemplaire de Valeurs Actuelles et quelques affiches « La sécurité, c’est Marine ! », pas de doute, nous sommes bien au siège du Front National à Bordeaux. Ce samedi, la fédération girondine présentait ses candidats pour les élections départementales du 22 au 29 mars 2014. Le secrétaire départemental, Jacques Colombier affirme que l’ascension du Front National est « confirmée ». Mais lors de son discours, il est interrompu par Ange Ronzetti, candidat pour le canton de Lormont, qui affirme avoir une « révélation » à faire.

« Alain Juppé s’est fait débaptisé pour être rebaptisé et enlever deux lettres à son nom. Il est rebaptisé Ali. »

La blague ne fait visiblement rire que lui. Pourtant, interrogé ce lundi matin sur France Bleu Gironde, le secrétaire départementale du parti d’extrême-droite n’y voit rien à redire :

« Les Français ont toujours aimé l’humour. Chacun a l’humour qu’il a. Les candidats, que nous avons, représentent la vitalité du Front National. (…) Vous pensez que c’est important qu’un candidat parle d’Ali Juppé au lieu d’Alain Juppé ? »

Reprenant l’argument à son compte et jouant d’amalgame, il estime – sans rire – qu’Alain Juppé veut « installer un quartier islamique sur la ville », évocation du projet de construire une mosquée à Bordeaux. Il y a un an, le Front National avait d’ailleurs réuni 200 personnes pour manifester contre l’implantation de la mosquée dans le quartier de la Bastide. Tareq Oubrou, imam de Bordeaux, avait alors condamné « la manipulation par un parti qui n’a qu’un objectif, accéder au pouvoir. Il préfère manifester que débattre. »

Ce samedi, sur le bureau de Jacques Colombier était posé un tract du parti affirmant que « le péril islamiste » arrivait à cause de « l’immigration massive et des dérives de l’UMPS ». Le Front National ressort ses vieux thèmes de campagne.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Covid-19 : la décrue de l’épidémie s’accélère en Gironde

par Victoria Berthet. 1 310 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La statue de l’esclave Modeste Testas ciblée par un acte de vandalisme raciste ?

par Simon Barthélémy. 1 301 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Autoroute Bordeaux-Arcachon : vers un débat public sur la mise à 2X3 voies

par Victoria Berthet. 1 140 visites. 3 commentaires.
×