Alain Juppé trouve le Coran « illisible »
Brèves 

Alain Juppé trouve le Coran « illisible »

Alain Juppé au Grand Journal (Capture écran)

Alain Juppé au Grand Journal (Capture écran)

Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, était l’invité du Grand Journal ce mercredi soir en même temps que Michel Onfray venu parler de son livre « Cosmos ».

Le philosophe « déçu par la gauche » et « la personnalité politique préférée des Français » – « pour l’instant » répondra Alain Juppé – étaient interrogés par Antoine de Caunes à propos de l’Islam en France. Le candidat à la primaire de droite a fermement précisé que la religion musulmane était parfaitement compatible avec la République :

« On est confronté à un problème majeur : oui ou non l’islam est compatible avec la République ? Si on répond non ça veut dire que 5 millions de Français doivent aller ailleurs ! »

Le maire de Bordeaux préfère mettre en avant un islam républicain et précise cependant qu’il n’a pas lu le Coran.

Michel Onfray, qui avait avoué plus tôt ne plus voter « depuis une petite année » et qui pourrait voter Alain Juppé en 2017, a trouvé « grave » que « celui que certains Français voudraient comme président de la République n’ait pas lu le Coran » :

« Se permettre d’avoir un avis sur l’islam et de déclarer qu’il est compatible avec la République sans avoir lu le Coran, c’est grave. »

Alain Juppé lui a alors promis, légèrement déstabilisé, de « le lire intégralement ». Il avoue toutefois avoir essayé et ne pas y être arrivé : « En réalité, c’est illisible ».

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Revue Far Ouest en quête de 1000 souscriptions pour « continuer à exister »

par La Rédaction. Aucun commentaire pour l'instant.

Mort de Daniel Cordier, Bordelais, grand résistant et secrétaire de Jean Moulin

par Simon Barthélémy. 274 visites. 3 commentaires.

Vers la mise en examen de quatre ados pour apologie du terrorisme après les tags au Bouscat

par Simon Barthélémy. 1 183 visites. 1 commentaire.