Enquêtes et actualités gavé locales

Islamophobie en France : le pays « devient fou », juge Alain Juppé

Dans une émission qui sera diffusée ce dimanche, Alain Juppé a déclaré devant le Bondy Blog, France Ô et La Chaîne parlementaire, à propos du nombre élevé des actes islamophobes, que « ce pays devient fou » : « Le ministre de l’Intérieur disait récemment qu’en janvier, le nombre d’actes anti-musulmans a dépassé la totalité des actes anti-musulmans …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Islamophobie en France : le pays « devient fou », juge Alain Juppé

Femmes voilées cours Victor-Hugo à Bordeaux (WS/Rue89 Bordeaux)
Femmes portant le foulard cours Victor-Hugo à Bordeaux (WS/Rue89 Bordeaux)

Dans une émission qui sera diffusée ce dimanche, Alain Juppé a déclaré devant le Bondy Blog, France Ô et La Chaîne parlementaire, à propos du nombre élevé des actes islamophobes, que « ce pays devient fou » :

« Le ministre de l’Intérieur disait récemment qu’en janvier, le nombre d’actes anti-musulmans a dépassé la totalité des actes anti-musulmans de l’année précédente. En un mois, autant qu’en un an. »

Pour illustrer ses propos, le maire de Bordeaux se dit « horrifié » par le surnom d’ « Ali Juppé » que lui donne un candidat du Front national aux départementales. Par ailleurs, il dit être choqué par des courriers reçus en protestation contre la présence d’une femme d’origine asiatique en couverture du magazine municipal.

Enfin, à propos du voile, Alain Juppé déclare ne pas être choqué « de voir quelqu’un qui porte un foulard dans l’espace public. Il faut apaiser ces tensions qui sont des tensions inutiles ». La position du maire de Bordeaux intervient alors que la nouvelle secrétaire nationale de l’UMP, Lydia Guirous, réclame l’interdiction du voile à l’université :

« Qu’on l’interdise le foulard dans des lieux comme l’école, où les enfants n’ont pas encore complètement acquis l’esprit critique, c’est une bonne chose, précise le candidat à la primaire UMP pour la présidentielle de 2017. À l’université, c’est différent. On a des jeunes gens et des jeunes femmes qui sont adultes, qui ont tout à fait leur liberté de jugement et je ne vois donc pas tout à fait nécessaire de légiférer dans ce domaine-là. »


#Alain Juppé

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


L’œuvre d’art que Pierre Hurmic trouve « particulièrement laide » n’était pas prévue place de la Victoire
Législatives : toujours orpheline de Juppé, la droite girondine déboussolée
Plus d'options