Brèves 

Les parkings bordelais passent à la Métropole

Le parking des Grands-Hommes géré par Vinci (WS/Rue89 Bordeaux)

Le parking des Grands-Hommes géré par Vinci (WS/Rue89 Bordeaux)

Les parkings bordelais Victor-Hugo, allées de Chartres, cours d’Alsace-Lorraine, Capucins et Grands-Hommes seront bientôt administrés par la Métropole. Dans le cadre de la loi du 27 janvier 2014, la Métropole se voit en effet attribuer la gestion des parcs et aires de stationnement. Lors de sa dernière réunion avant les vacances ce mercredi, le conseil municipal a donc voté la cession gratuite de ces parkings, à l’unanimité. Le transfert devrait s’effectuer dès le 1er janvier 2016.

Un flou entoure encore cependant le parking des Grands-Hommes. Vinci Park, constructeur et concessionnaire jusqu’en 2021, reverse jusqu’à présent une redevance à la mairie de Bordeaux (152 euros) alors que les bénéfices nets s’élevaient à 730 000 euros en 2014. Si la Métropole décidait cependant de vendre la poule aux œufs d’or (estimée à une valeur oscillant entre 10 et 12 millions d’euros), la mairie pourrait percevoir la recette de la vente.

« C’est avantageux pour la ville, qui n’a pas déboursé un seul euro pour sa construction », précise Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole.

Les revenus des cinq parkings profiteront donc à la Métropole. Cependant celui des Capucins bénéficie d’un traitement différent, puisqu’il demeurera sous gestion de la mairie de Bordeaux.

« Le parking des Capucins est directement lié à l’activité du marché, ils sont donc indissociables », explique Alain Juppé.

Les trois autres parkings, jusqu’alors gérés par la SGGPB (Société des Grands Garages Parkings de Bordeaux), seront quant à eux cédés sans condition à Bordeaux Métropole. Au delà des bénéfices que ces parkings génèrent à l’année, la valeur de ces parkings est estimée à plus de 20 millions d’euros.

Aller plus loin

Sur Rue89 Bordeaux : Parking des Grands Hommes : Bordeaux négocie avec Vinci

L'AUTEUR
Adrien Develay
Adrien Develay
Étudiant en journalisme passionné de radio et des thématiques latino-américaines

En BREF

Condamnés en appel, les décrocheurs de Macron ne raccrochent pas

par Simon Barthélémy. 588 visites. 1 commentaire.

L’affaire du sapin portée au conseil municipal de Bordeaux sous conditions

par Walid Salem. 1 226 visites. 1 commentaire.

Une soixantaine d’élus, dont le maire de Bordeaux, veulent un moratoire sur la 5G

par Simon Barthélémy. 1 094 visites. 1 commentaire.