Prévue à Darwin, Pola s’installe finalement quai de Brazza
Culture 

Prévue à Darwin, Pola s’installe finalement quai de Brazza

actualisé le 21/11/2015 à 23h50

La Fabrique Pola à Bègles (WS/Rue89 Bordeaux)

La Fabrique Pola à Bègles (WS/Rue89 Bordeaux)

Attendue dans les Magasins Généreux à la Caserne Niel, La Fabrique Pola, installée provisoirement au centre de tri postal de Bègles, emménagera en 2016 dans l’ancienne usine Pargade, quai de Brazza.

Annoncée à Darwin, dans le cadre de la réhabilitation des Magasins Généreux à la Caserne Niel, la Fabrique Pola, une fédération artistique bordelaise, vient de trouver « une solution d’hébergement définitive dans les anciens hangars de la société Pargade sur les quais rive droite de Bordeaux », dévoile un communiqué de presse de la mairie de Bordeaux.

Une solution durable

A la demande d’Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, « cette solution d’hébergement pour 6 ans est acceptée par la fédération, qui lui permettra de développer une activité fortement structurante pour l’ensemble de la filière culturelle ».

Qualifié d’ « emplacement royal » par Fabien Robert, adjoint à la culture, le hangar ravit Blaise Mercier, directeur de Pola, qui se dit « très excité » :

« Nous devons quitter le centre de tri postal de Bègles rapidement. En attendant de finaliser le projet de s’installer à la Caserne Niel, nous cherchions une solution intermédiaire. L’option de l’ancienne usine Pargade a été évoquée, mais finalement, elle n’avait d’intérêt que si elle était durable. »

Depuis octobre 2013, Pola occupait les 2800 m² de l’ancien centre de tri postal de Bègles. Tenue de laisser le bâtiment à la future Cité numérique, et avant d’intégrer les Magasins Généreux, la Fabrique devait donc trouver une solution pour les deux ans d’attente.

« Depuis 2007, Pola faisait partie de notre plan initial d’aménagement des Magasins Généreux, précise Philippe Barre, le responsable de Darwin. On regrette de ne pas avoir été jusqu’au bout des choses mais on comprend la réalité, les conditions de précarité qui les attendaient, et on est conscient que ce nouveau projet leur donne une bouffée d’oxygène. »

« Reprendre la problème à zéro »

De son côté, Fabien Robert concède avoir « repris le problème à zéro » face à cette problématique d’un lieu intermédiaire :

« Nous avons envisagé une nouvelle solution pour ne pas couper la dynamique de la Fabrique Pola. Nous en avons informé Philippe Barre qui avait dit avoir d’autres solutions. »

Ce dernier évoque en effet de nombreuses propositions :

« Il faut qu’on rebondisse. Parmi les propositions, il faut choisir celle qui convient à notre programme global. »

Cependant, pour le directeur de la Fabrique Pola, satisfait « d’investir ce lieu pour sa centralité, la proximité avec la Garonne, son emplacement Rive droite dans un quartier en devenir et aux abords du parc des Angéliques », la proximité avec la Caserne Niel est aussi un facteur important « parce qu’on avait envie de faire quelque chose avec Dawrin ». Philippe Barre confirme :

« Nos projets avec Pola ne sont pas suspendus pour autant. Nous menons toujours une réflexion sur les logements d’urgence avec Bruit du Frigo et quelques idées pour faire de la médiation sont toujours en cours. »

900 000€ d’aménagement

Bien qu’un bail de 6 ans soit annoncé, l’ancienne usine de peintures Pargade est partie pour devenir l’adresse fixe de la Fabrique Pola :

« Investir ce lieu et l’aménager de façon provisoire aurait été très couteux. Un aménagement immédiat, concernant uniquement l’intérieur, nécessite un investissement de 900 000€. La Métropole va prendre en charge la moitié, Pola fera un emprunt de 150 000€ et le reste est à trouver dans d’autres sources de financements. »

Pour Fabien Robert, c’est une somme qui arrange les affaires de la ville et « représente un intérêt pour la collectivité » :

« Le réaménagement d’un bâtiment qui nous appartient est d’un coût largement plus faible que celui évoqué dans le projet des Magasins Généreux. Sans oublier que c’est une valorisation immobilière pour la ville. »

Si tout va bien, La Fabrique Pola espère ainsi déballer ses cartons dans les 3000 m2 en bordure de Garonne le 1er août de l’année 2016.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Un arrêté anti-pesticides au Haillan après les résultats de la Campagne Glyphosate

par Walid Salem. 705 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le compteur Linky sur le grill après l’incendie de Carbon-Blanc ?

par Simon Barthélémy. 5 717 visites. 1 commentaire.

Le Marathon de Bordeaux 5e édition, une course de fonds

par Simon Barthélémy et Walid Salem. 4 025 visites. Aucun commentaire pour l'instant.