Enquêtes et actualités gavé locales

Bordeaux Métropole : un budget « ambitieux » de 1,5 milliard d’euros

Le conseil de Bordeaux Métropole a approuvé ce vendredi un budget de 1,49 milliard d’euros, en progression de 17% par rapport à 2015. Une hausse largement due à la mutualisation des services et à la métropolisation, qui confère de nouveaux pouvoirs à l’ex communauté urbaine de Bordeaux. Sur des charges de personnel s’élevant à 226,2 …

Cet article est en accès libre. Pour soutenir Rue89Bordeaux, abonnez-vous.

Bordeaux Métropole : un budget « ambitieux » de 1,5 milliard d’euros

Conseil de Bordeaux Métropole (SB/Rue89 Bordeaux)
Conseil de Bordeaux Métropole (SB/Rue89 Bordeaux)

Le conseil de Bordeaux Métropole a approuvé ce vendredi un budget de 1,49 milliard d’euros, en progression de 17% par rapport à 2015. Une hausse largement due à la mutualisation des services et à la métropolisation, qui confère de nouveaux pouvoirs à l’ex communauté urbaine de Bordeaux.

Sur des charges de personnel s’élevant à 226,2 millions, soit 30% du budget de fonctionnement, la masse salariale des agents transférés pèse ainsi près de 90 millions d’euros, auxquels il faut ajouter 20 millions d’euros pour obtenir les dépenses réelles liées à la mutualisation, du fait par exemple au renouvellement des équipements.

La moitié des dépenses de la métropole, soit 518 millions, sera affectée au transport, dont 241 millions consacrés à de nouveaux investissements, qui sont ainsi en hausse de 28%. Sur ce montant, 134 millions iront aux transports en commun, dont 91 millions pour la ligne D du tramway et les extensions des autres lignes. 102 millions financeront des aménagements de la voirie (dont 8,5 millions pour la mise à 2×3 voies de la rocade entre les échangeurs 13 et 10).

L’aménagement du territoire et les équipements sont l’autre gros poste de dépenses : 224 millions d’euros inscrits, dont 25 dévolus au développement économique (opérations d’intérêt métropolitain Bordeaux Aéroport et Vallée créative, notamment), 33,6 millions pour la salle de spectacle de Floirac, 33 millions pour la première phase de la rénovation du parc des exposition de Bordeaux, et 44,6 millions pour les opérations d’aménagement (Saint-Jean Belcier, Quais de Floirac, Bassins à flot…).

Côté recettes, la métropole déplore la baisse de 20 millions d’euros des dotations et participations de l’Etat, passées de 36% des ressources en 2011 à 21% aujourd’hui, pour représenter 212,6 millions d’euros. La fiscalité « atone », selon Patrick Bobet, vice-président en charge des finances, rapporte près de 544 millions, le recours à l’emprunt, « appelé à croitre », 288 millions. L’encours de la dette s’élève à 610 millions, en très légère baisse par rapport à 2015.


#Bordeaux métropole

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles
Plus d'options