Sud Ouest lance une nouvelle formule et mise sur le web
Economie  Numérique 

Sud Ouest lance une nouvelle formule et mise sur le web

actualisé le 30/04/2016 à 00h37

La nouvelle maquette de Sud Ouest (DR)

La nouvelle maquette de Sud Ouest (DR)

Sud Ouest lance ce samedi 30 avril une nouvelle formule, marquée par un lifting de la maquette – « une » plus aérée, changement de codes couleurs, articles plus courts –, et de nouvelles rubriques dans le quotidien (« Sud Ouest et vous », reprenant des contributions de lecteurs sur les réseaux sociaux) et dans le magazine du week-end.

Le journal bordelais, diffusé dans 7 départements, espère ainsi enrayer l’érosion de son lectorat, de 2% à 3% par an. Mais l’augmentation du prix du quotidien – de 1 à 1,10 euro en semaine, de 1,40 à 1,50 euro le samedi, de 1,70 à 1,80 euro le dimanche – pourrait faire reculer de 2% les ventes au numéro (252000 exemplaires actuellement), et de 1% le nombre d’abonnés print (142000), selon le directeur de la publication, Patrick Venries.

Si le quotidien régional ne fait pas la révolution côté papier, il compte développer son activité en ligne (Sud Ouest revendique 7,2 millions de visiteurs uniques par mois). L’offre s’enrichit de plusieurs newsletters gratuites, quotidiennes (« matinale », « récap' » du soir) ou thématiques (rugby, économie). Et le quotidien espère passer de 11000 à 50000 abonnés internet d’ici 3 ans.

Start-up et crowdfunding

Le groupe compte par ailleurs héberger dans son giron des startups susceptibles de monétiser son audience, et de diversifier ses activités  : une dizaine de jeunes pousses sont installées depuis un mois au siège du journal, sous la houlette d’un accélérateur maison, Théophraste, ou de l’incubateur de la société 1kubator.

Une diversification tous azimuts déjà d’actualité : Sud Ouest lance une plateforme de financement participatif, Sokengo, et annonce le développement des activités de sa régie publicité vers l’ « achat d’espace digital en Real Time Biding », la création de sites Internet ou l’organisation d’événements (salons, séminaires…).

Ce nouveau projet d’entreprise sera présenté aux salariés le 26 mai prochain. On ignore s’il sera mené à effectifs constants – le groupe emploie aujourd’hui 867 personnes dont 267 journalistes. Après une passe économique difficile, liée notamment au coûteux rachat du journal Midi Libre, et une levée de fonds soutenue par la région, Sud Ouest annonce un résultat d’exploitation de 5,1 millions d’euros en 2015, positif pour la troisième année consécutive, et un chiffre d’affaires de 156,3 millions l’an dernier.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Les employés de la CAF Gironde mobilisés contre la suppression de 50 postes

par Louise Saubade. 263 visites. 1 commentaire.

Gourmand et solidaire, le Refugee Food Festival est de retour à Bordeaux

par Louise Saubade. 399 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Virginie Calmels renvoyée de la direction des Républicains par Laurent Wauquiez

par Louise Saubade. 323 visites. Aucun commentaire pour l'instant.