Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Pots d’accueil pour François Hollande à la Cité du Vin
Ecologie  Politique 

Pots d’accueil pour François Hollande à la Cité du Vin

par La Rédaction.
Publié le 31 mai 2016.
Imprimé le 25 janvier 2022 à 05:45
14 861 visites. 2 commentaires.
François Hollande attendu à Bordeaux (cc)

François Hollande attendu à Bordeaux (cc)

[Mise à jour à 11h] François Hollande inaugure la Cité du vin ce mardi à Bordeaux. Entre blocages de militants anti-loi travail et die-in anti-pesticide, la journée du président de la République, émaillée de plusieurs comités d’accueil, s’annonce mouvementée. 

Depuis quelques jours, on s’y prépare. Le chef de l’État, François Hollande, sera bel et bien à Bordeaux pour l’inauguration de la Cité du Vin, il l’a confirmé ce lundi. Bien que l’on connaisse le programme officiel de la journée et la météo – la pluie accompagne le président comme de coutume –, ce mardi 31 mai lui réserve également quelques rendez-vous imprévus, rayon gronde sociale.

Blocages-surprises (c’est le principe habituel), rassemblements et manifestations lui rappelleront que la loi Travail et le 49-3 qui a suivi ne passent toujours pas chez certains Bordelais. La question des pesticides sera également posée par au moins 260 manifestants, à l’appel d’un collectif d’associations.

9h : des blocages de bon matin


La rocade bloquée

La rocade de Bordeaux bloquée par le Collectif de lutte 33 (DR)

[Mise à jour 11h] (Photo DR)

Depuis 10h ce matin, le Collectif de lutte 33 bloque la rocade de Bordeaux dans les deux sens au niveau de la sortie n° 18, avec des pneus et des palettes en bois. Seulement une voie est ouverte sur la rocade intérieure pour laisser passer les voitures.

Pas de trains prévus ce mardi ? Les voies ferroviaires des gares de Pessac et de Cenon pourraient être bloquées dès 9h du matin afin de perturber la journée. « Ne doutons plus, agissons », clame d’une seule voix les organisateurs de la manifestation, dans un communiqué non signé.

Le Collectif de lutte 33 a également fixé son rendez-vous, comme prévu. « On saura très bien l’accueillir », avait promis Jérôme Juge, de FO Transports. Les militants seront donc à Villenave d’Ornon, pour définir d’une opération de « blocage économique ». On n’en sait pas plus pour l’instant, ce mouvement, né début mai sur la rive droite et devenu depuis girondin, ne désignant sa cible qu’après une assemblée générale le jour même.

10h15 : arrivée de François Hollande à Bordeaux

Visite express de la Cité du Vin, son exposition temporaire et ses parcours permanents, avant les discours officiels, prévus à 11h30, du trio présidentiel (avec Alain Rousset, président de la région, et Alain Juppé, président de la métropole). A noter que pour des raisons de sécurité, les journalistes auront accostés en bateau deux heures avant. Ils auront un peu plus de temps pour visiter que le PR (c’est comme ça que parlent ses communicants), quoi.

11h30 : l’intersyndicale à Cap Sciences contre la loi El Khomri

La manifestation contre la loi travail et le 49-3 se poursuit. Les syndicats de la CGT, FO, FSU, Solidaires, l’Unef et la FIDL seront présents ce mardi pour rappeler le retrait « pur et simple » du projet de réforme.

C’est devant le Hangar 20 (Cap Sciences), « à 100 mètres de la Cité du vin », que le rendez-vous est donné. La destination finale reste inconnue mais se poursuivra sans doute dans le centre-ville de Bordeaux. Mot d’ordre : « Montrons-lui (au PR, NDLR) que nous sommes tous contre la loi Travail ».

De 12h à 14h : die-in géant en face de la Cité du Vin 

Le point d’orgue de ces manifestations aura lieu à midi, au moment du discours de François Hollande. Un collectif d’associations antipesticides (Les Amis de la Terre Gironde, Générations Futures, Jeunes Écologistes Bordeaux-Aquitaine, le Collectif Info Médoc Pesticides, Vigilance OGM 33 et Valérie Murat) appelle à manifester pacifiquement devant la Cité du Vin. 266 participants (à l’heure qu’il est ) ont répondu présent sur la page Facebook de l’événement. Ils souhaitent un positionnement du chef d’Etat sur l’interdiction de l’usage des pesticides :

« Il y a déjà eu beaucoup de déclarations institutionnelles pour la sortie des pesticides. Il faut que les actes suivent. Il y a urgence », déclare Pierre-Elie Dubois, des Jeunes Ecologistes Bordeaux-Aquitaine, coorganisateur de l’évènement.

Mardi dernier, Les Amis de la Terre Gironde et d’autres militants écologistes avaient déjà projeté le message « Stop pesticides » accompagné d’une tête de mort sur la façade de la Cité du Vin.

Article actualisé le 31/05/2016 à 11h08
L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Des infos d'ici de là

En BREF

Arrêtés à Lyon pour avoir piraté le compte d’une infirmière girondine et édité de faux passes sanitaires

par Victoria Berthet. 2 commentaires.

A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes

par Elias Insa. 307 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture

par La Rédaction. 362 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×