La rénovation de la Salle des fêtes du Grand Parc commence
Brèves  Culture 

La rénovation de la Salle des fêtes du Grand Parc commence

actualisé le 06/10/2016 à 01h07

Les carreaux émaillés sur la façade de la Salle des fêtes ont été enlevés pour être restaurés (SB/Rue89 Bordeaux)

Les carreaux émaillés sur la façade de la Salle des fêtes ont été enlevés pour être restaurés (SB/Rue89 Bordeaux)

En 2018, la Salle des fêtes du Grand Parc pourra à nouveau accueillir du public, jusqu’à 1200 personnes lors de grands concerts et spectacles. La rénovation de la mythique salle bordelaise vient en effet de commencer, avec le démontage de la mosaïque sur la façade, dont le carreaux émaillés vont être restaurés et seront remise en l’état – le bâtiment de 1967 est protégé au titre des monuments historiques. En novembre débuteront les travaux du bâtiment lui-même, prévus pour durer 15 mois.

La Ville de Bordeaux pilote ce chantier, dont le coût a été réévalué de 10%, et atteint désormais les 6,8 millions d’euros TTC. Elle compte très prochainement « définir un meneur de jeu pour écrire la programmation, ce qui ne sera pas simple », souligne Anne-Marie Cazalet, maire adjointe du Grand Parc-Chartrons. La Salle des fêtes aura en effet la double vocation d’être un lieu de vie, ouvert aux animations du quartier et de ses habitants, avec une brasserie, et de proposer une offre culturelle ambitieuse, d’envergure métropolitaine.

La mairie planche donc actuellement sur la gouvernance de la salle, assurant qu’aucune option (régie municipale ? délégation de service public ?) n’est encore privilégiée. Selon Anne-Marie Cazalet, le cahier des charges du futur opérateur fait en outre l’objet d’une concertation auprès des habitants du Grand Parc. Certains d’entre eux sont mobilisés au sein du Collectif Salle des fêtes, qui aimerait participer à la gouvernance du lieu. La mairie promet qu’un comité d’habitants pourra travailler avec le futur « meneur de jeu ».

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

La France condamnée pour protection insuffisante des dauphins du Golfe de Gascogne

par La Rédaction. 495 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Menacé de mort en Guinée, réfugié à Bordeaux, le journaliste Marcel Tolno craint d’être expulsé

par Marie Piquet. 788 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Décrocheurs » : un militant écologiste de nouveau poursuivi en justice à Bordeaux

par Marie Piquet. 2 790 visites. Aucun commentaire pour l'instant.