La gratuité fait bondir les inscriptions aux bibliothèques de Bordeaux
Brèves 

La gratuité fait bondir les inscriptions aux bibliothèques de Bordeaux

A la bibliothèque Mériadeck (Charlotte Hénard/flickr/CC)

A la bibliothèque Mériadeck (Charlotte Hénard/flickr/CC)

Après un an de gratuité au sein de ses bibliothèques et médiathèques, la ville de Bordeaux tire un bilan enthousiasmant. Les inscriptions font un bond :

« Plus de 50% de nouveaux inscrits, pour la plupart des personnes prenant pour la première fois un abonnement à la bibliothèque », indique la mairie dans un communiqué.

La courbe des inscrits garde une forte progression. En 2014, ils étaient 32000, puis 38000 fin 2015 pour atteindre aujourd’hui 41000. Le taux d’inscription dans la commune atteint 17,5%, bien au-dessus des villes moyennes (13% d’inscrits) et encore surtout des villes de plus de 100 000 habitants (10%).

La gratuité a été mise en place au 1er octobre 2015. Le coût avait été estimé à 40000 euros – si les abonnements rapportaient 120000 euros, le coût de la collecte des droits d’inscription était évalué à 80000 euros.

Cette mesure figurait dans le « schéma directeur de la lecture publique et de la politique du libre 2015-2020 » comportant 29 engagements dont la rénovation effective de la bibliothèque Saint-Michel, l’ouverture d’une nouvelle médiathèque à Caudéran en 2018 et d’une à Mériadeck, ou encore l’enrichissement de la bibliothèque virtuelle avec notamment « l’exemplaire de Bordeaux » des « Essais » de Montaigne.

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

Fin de voyage pour la navette Bordeaux – Orly

par Théo Uhart. 2 757 visites. 1 commentaire.

Coronavirus : la situation toujours préoccupante dans le département

par Théo Uhart. 37 874 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Pierre Hurmic soutient le « référendum pour les animaux »

par Théo Uhart. 733 visites. 6 commentaires.