Brèves 

Le skate à nouveau toléré à Bordeaux… deux jours par semaine

Un accord de partage de l’espace public entre riverains et skateur va être testé à partir de la mi-mars pour une durée de trois mois, a décidé la mairie de Bordeaux. La place de la République pourrait devenir un haut lieu du « street ».

« L’ambiance était tendue et finalement on n’est pas allé au bout de ce qu’on voulait mais c’est déjà une première étape, explique Leo Valls, rider pro et porte-parole officieux des skateurs, à l’issue d’une réunion ce jeudi avec les riverains et la mairie. Ça nous a permis de poser le problème et de nous parler, c’est pas négligeable ! »

Une expérimentation va être mise en place à partir de la mi-mars et pour une durée de trois mois : les places des Commandos de France, Pey-Berland, Jean Moulin, de la Comédie, la rue Saint Sernin, le cours du Chapeau Rouge et le parvis des Droits de l’Homme seront autorisées aux skateurs le mercredi et le samedi de 11 heures à 20 heures.

Alors qu’un arrêté municipal interdisait totalement la pratique du skate dans ces  espaces publics, ce compromis témoigne de la volonté de permettre une meilleure cohabitation entre les amateurs de planche à roulette et les habitants du centre-ville. Si l’intention est bonne, l’accord est contesté des deux côtés.

Les habitants des places concernées craignent la formation de « skate park sauvage » en bas de leur fenêtre le mercredi et le samedi.

« Ça ne va rien changer le reste de la semaine, par contre les jours autorisés ça va être un vrai festival », s’agace Michel Crochet qui habite Place Pey-Berland.

Un tremplin pour le skate ?

Les skateurs n’ont pas non plus l’impression d’avoir eu gain de cause, comme l’explique Léo Valls :

« Le plan de partage qu’on avait proposé à la base établissait un roulement quotidien entre différentes places en fonction de l’affluence. Là on concentre tout sur deux jours, en plus le mercredi et le samedi où il y a le plus de passage, on va forcément se marcher dessus. »

Si Léo Valls redoute la volonté de la mairie « que la police redouble de vigilance en dehors de ces plages horaires », il pense néanmoins que l’accord peut marcher et à terme servir de tremplin pour intégrer davantage la pratique du skate dans la ville.

Un bilan de l’expérimentation sera établi et partagé avec les riverains et les pratiquants en juin. Par ailleurs le projet de transformer la place de la République en un espace aménagé pour les piétons et les skateurs, sur le modèle de la place de la République à Paris, est envisagé.

« L’idée c’est de faire une place de Street où on pourrait aller skater, filmer, pique-niquer, sans déranger personne. Et ca si on le fait bien ça pourrait être vraiment top ! » raconte Léo.

L'AUTEUR
Laure Giuily
Laure Giuily
Journaliste en formation à l'Institut de Journalisme Bordeaux Montaigne (IJBA), j'ai un intérêt particulier pour les sujets politiques et société.
En BREF

Le Bordelais Marc Large dément avoir fait cette caricature après la mort de Johnny Hallyday

par La Rédaction. 3 163 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Philippe Poutou décroche le Prix de l’encouragement de l’humour politique…

par Walid Salem. 579 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux Métropole fait-elle cadeau d’1,2 million d’euros à Hermès ?

par Simon Barthélémy. 1 837 visites. 3 commentaires.