A l’hôpital Pellegrin, le vote ne soulagera pas les maux des grévistes
Kiosque abonné  Politique  Société 

A l’hôpital Pellegrin, le vote ne soulagera pas les maux des grévistes

Les premiers jours d'avril, les puéricultrices et auxiliaires de puéricultrices du service de néonatalogie de l'hôpital Pellegrin étaient en grève pour réclamer 14 postes supplémentaires. Depuis, des propositions faites par la direction sont à l'étude et le mouvement est suspendu jusqu'à nouvel ordre. Ajoutée à celle des agents du Samu, des anesthésistes, ou encore des infirmières, cette mobilisation témoigne de la tension qui règne dans le secteur hospitalier en proie aux coupes budgétaires depuis de nombreuses années. Avant de lever leur piquet de grève, Rue89 Bordeaux avait rencontré les grévistes.

Ce contenu est réservé aux abonnés

L'AUTEUR
Aline Chambras
Aline Chambras
Journaliste indépendante et réalisatrice sonore.

En BREF

« Le poison de votre mandat » : les candidats girondins interpellés sur les pesticides

par Walid Salem. 507 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La justice ne stoppe pas la déviation du Taillan

par Simon Barthélémy. 1 913 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Bordeaux Métropole valide un ambitieux plan pour le logement étudiant

par Simon Barthélémy. 1 467 visites. Aucun commentaire pour l'instant.