Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Pari tenu pour la Cité du Vin un an après son ouverture
Brèves  Culture 

Pari tenu pour la Cité du Vin un an après son ouverture

par Margaux Deuley.
Publié le 6 juin 2017.
Imprimé le 06 février 2023 à 18:09
1 692 visites. 1 commentaire.

Avec ses 425 000 visiteurs depuis le 1er juin 2016, la Cité du Vin de Bordeaux a atteint l’équilibre financier dès sa première année d’ouverture. L’enjeu : renouveler son offre pour encourager les revisites.

Le 1er juin dernier, la Cité du Vin avait deux choses à fêter. Son premier anniversaire, d’abord, mais aussi le succès qu’elle a engendré. En effet, depuis son ouverture, pas moins de 425 000 visiteurs ont afflué pour découvrir le musée des cultures de la vigne et du vin. Le chiffre a été révélé ce mardi par Philippe Massol, directeur général de la fondation pour la culture et les civilisations du vin (FCCV), qui gère la Cité, et Sylvie Cazes, sa présidente.

Parmi ces visiteurs, 38% sont issus de la métropole bordelaise. Les 62% restant sont des touristes/excursionnistes, parmi lesquels 29% proviennent de Nouvelle Aquitaine et 27% de pays étrangers. Les Britanniques sont les plus nombreux, suivis de près par les Américains, les Suisses et les Espagnols.

Autre point positif souligné par Philippe Massol : la répartition équilibrée des visites tout au long de l’année. Les mois de juillet, octobre et mai ont accueilli le même nombre de visiteurs avec un record atteint la journée du 30 avril 2017, un jour de pluie en pleines vacances de Pâques, avec 3 500 visiteurs.

A l’équilibre financier

Pour le directeur général de la fondation, arriver à l’équilibre du point de vue financier est la plus belle victoire de cette première année d’ouverture. Sur les sept mois d’ouverture en 2016, la recette s’est élevée à 7,5 millions d’euros, dont 10% est issue du mécénat.

«  De cette façon, une partie est directement réinvestie pour renouveler la Cité du Vin : entre 1 et 2 millions d’euros seront consacrés à la programmation culturelle », indique Philippe Massol.

Reste désormais à savoir si la Cité du Vin saura entretenir son succès une fois passé l’effet d’ouverture. L’enjeu, désormais, est à la fois de diversifier la clientèle et de faire revenir les visiteurs. En février, 10% des visiteurs étaient déjà venus une première fois.

Vue sur la Cité du Vin et les Bassins à flot (SB/Rue89 Bordeaux)


Assurer un renouvellement permanent                 

Pour entretenir cette dynamique, une riche programmation culturelle est prévue à compter du deuxième semestre 2017 avec les rendez-vous de l’auditorium. L’exposition temporaire «  Bistrot ! De Baudelaire à Picasso », qui a déjà généré un grand succès avec 31 500 visiteurs, devrait frôler les 40 000 visiteurs d’ici au 21 juin.

Pour les expositions à venir, la Cité du Vin souhaite donner carte blanche à une région viticole. Du 31 juillet au 5 novembre 2017, ce sont les 8 000 ans d’histoire viticole de la Géorgie qui seront mis à l’honneur, au travers d’une exposition, de rencontres et de concerts.

En parallèle, les grands cycles que sont Complètement Livres !, les débats d’actualités C’ Dans Le Vin, Les Grands Entretiens et les Week-end Terroirs continueront d’êtres animés. Des ateliers oenoculturels seront proposés à tous les publics et des évènements festifs seront organisés. À l’occasion du Tour de France, chaque fin d’étape sera retransmise pour découvrir une région viticole et déguster le vin qui lui correspond.

L'AUTEUR
Margaux Deuley
Margaux Deuley
journaliste en formation à l'EPJ Tours

En BREF

« Il faudra nous passer dessus », prévient un front d’élus anti-LGV réunis à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 729 visites. 3 commentaires.

Bègles se propose pour expérimenter la légalisation du cannabis en France

par La Rédaction. 1 162 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le musée de la Création Franche à Bègles, fermé pour rénovation, devient « Musée de France »  

par La Rédaction. 364 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×