Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Pour le climat, « Ende Gelände » sur le palais de justice de Bordeaux
Brèves  Ecologie 

Pour le climat, « Ende Gelände » sur le palais de justice de Bordeaux

par Walid Salem.
Publié le 28 août 2017.
Imprimé le 21 janvier 2022 à 21:59
1 697 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, les activistes de la ZAD de Villenave-d’Ornon ont installé une banderole de 20 par 5 mètres sur la façade du palais de justice de Bordeaux pour dénoncer l’exploitation allemande de charbon.

« Ende Gelände ». Cette injonction dans la langue de Goethe ne dit pas grand chose aux Bordelais. « Pas plus loin » en français, c’est un élan citoyen né en Allemagne en 2014 pour protéger le climat. Celui-ci, informel et transversale, porté par des personnes et des collectifs de tous horizons, veut appliquer une « justice climatique » notamment en mettant fin à l’exploitation du charbon dans le bassin du Rhin :

« Nous ne pouvons pas attendre les résultats des conférences internationales sur le climat. […] Nos actions de désobéissance civile ne sont peut-être pas légales, mais elles sont légitimes. Nous les annonçons publiquement car nous sommes convaincus que notre action est urgente et nécessaire, vu le danger que pose le changement climatique », lit-on sur leur site internet.

La banderole sur le palais de justice de Bordeaux visible dimanche 28 août à 7h30 (DR)


Soutien de la ZAD de Villenave-d’Ornon

Les activistes d’Ende Gelände avaient annoncé deux actions : l’une du 24 au 29 août sur le bassin du Rhin « pour mettre des bâtons dans les roues de l’industrie minière », l’autre le 3 au 5 novembre durant la conférence de l’ONU sur le climat qui se déroulera à Bonn.

Pour le premier rendez-vous, des Bordelais ont voulu répondre présents. Les militants de la ZAD de Villenave-d’Ornon ont entrepris, dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août, l’accrochage d’une banderole sur le palais de justice de Bordeaux :

« On aurait voulu rejoindre ceux qui étaient mobilisés en Allemagne sur le bassin du Rhin, mais finalement, par manque de moyens, on a choisi d’être solidaire avec eux par le biais de cette action. On a voulu rappeler que l’Allemagne, qui se vante d’être un modèle en matière de transition énergétique, est elle-même impliquée contre le climat par le maintien de sa propre production de charbon. »

Pourquoi le palais de justice de Bordeaux ?

« C’est notre façon de faire justice et d’interpeller la justice française pour s’organiser et pour comprendre ces enjeux. Nous considérons l’extraction minière telle qu’elle est pratiquée à Hambach en Allemagne et ailleurs dans le monde comme une violence d’état. »

La banderole, dont l’installation a nécessité plus de quatre heures, a été visible à partir de 7h30 dimanche matin. A midi, elle n’y était plus.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes

par Elias Insa. 235 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture

par La Rédaction. 279 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Premières sanctions judiciaires contre des propriétaires de logements Airbnb à Bordeaux

par Elias Insa. 9 098 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×