Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
Infos et enquêtes à Bordeaux et sa métropole
La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements
Brèves 

La direction de Ford Blanquefort condamnée pour ne pas avoir tenu ses engagements

par Xavier Ridon.
Publié le 2 novembre 2017.
Imprimé le 14 mai 2021 à 10:17
1 844 visites. 1 commentaire.

Le maintien des 1000 emplois n’a pas été assuré sur le site girondin selon le tribunal. Ce verdict donne confiance au syndicat CGT qui avait porté l’affaire devant la justice.

La CGT Ford Blanquefort vient de faire condamner la direction de leur entreprise. L’engagement du maintien des 1000 emplois en CDI et équivalent temps plein sur le site girondin « n’était pas respecté au 31 décembre 2016 » selon la chambre civile du Tribunal de Grande Instance de Bordeaux. Or, la direction l’avait inscrit dans un accord-cadre signé en mai 2013.

Désormais condamnée, l’entreprise devra respecter cet engagement à compter du 1er janvier 2018 sous peine d’une amende de 500 euros par jour de retard à compter du 1er janvier et ce jusqu’à la fin de l’accord le 24 mai 2018. Sans savoir encore si la direction fera appel, Vincent Alauze, délégué syndical CGT Ford, a le sourire :

« Ça fait du bien au moral alors que dans cette période Ford ne nous donne pas l’impression de remettre de l’activité dans l’usine. Gagner cette bataille judiciaire ça fait plaisir. »

Mais avec 46 millions d’euros de deniers publics donnés depuis la signature de l’accord-cadre, il estime que « les pouvoirs publics auraient dû d’abord taper du poing sur la table » et ainsi éviter à la « petite CGT » de devoir se tourner vers la justice.

Le syndicat devra aussi recevoir 5000 euros de la part de la direction (dont 3000 de dommages et intérêts). Vincent Alauze espère surtout que ça « donne le moral aux collègues » alors que la CGT bataille pour que de nouvelles activités arrivent sur site avant la fin de l’accord-cadre. Une action au sein de l’entreprise se prépare d’ailleurs mercredi prochain « ce qui pourrait faire bouger les lignes et réagir Ford ».

L'AUTEUR
Xavier Ridon
Xavier Ridon
Rémois, devenu journaliste à Tours, installé à Bordeaux. Bref, file vers le Sud avec un micro et un stylo.

En BREF

Marcher et danser encore pour une vraie loi Climat ce dimanche à Bordeaux

par Kenza Soares El Sayed. 1 476 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Condamnée à 250000 euros d’amende, Pena Métaux va faire appel

par Simon Barthélémy. 368 visites. 1 commentaire.

Des associations dénoncent des conditions « insalubres » dans un foyer du 115

par Victoria Berthet. 1 010 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×