Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Un Bordelais invente Iglou pour protéger les sans-abris du froid
Société 

Un Bordelais invente Iglou pour protéger les sans-abris du froid

par Alexandra Jammet.
Publié le 16 février 2018.
Imprimé le 04 octobre 2022 à 03:20
29 151 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Bordeaux, l’ingénieur Geoffroy de Reynal a conçu des abris isothermes pour les sans-abris. Grâce à une campagne de financement participatif et au soutien de la Social Cup, il veut développer le concept partout en France.

Le projet est ambitieux. Il est porté par Geoffroy de Reynal, un ingénieur spécialiste des énergies renouvelables qui a conçu Iglou, un abri isotherme destiné aux sans-abris. L’idée suscite l’engouement puisque, au terme d’une campagne de financement participatif, près de 18 000 euros ont été récoltés, contre 5 000 espérés au départ.

Derrière le terme Iglou, se cache un abri à l’allure minimaliste, construit en mousse de polyéthylène résistant au froid. L’intérieur est ignifugé et offre une température s’élevant jusqu’à 20 degrés par rapport à l’extérieur. Dix Iglou ont été testés à Bordeaux depuis novembre, encadrés par Médecins du Monde ; « les retours sont bons » affirme l’ingénieur.

Prototypes d’Iglou (DR)


Plus d’Iglou, mieux d’Iglou

Grâce à la somme récoltée et à l’accompagnement offert par la Social Cup dont il a été lauréat cette année, Geoffroy de Reynal souhaite réaliser des abris en nombre pour permettre à des collectivités et des associations de les mettre à disposition des sans-abris.

« On estime qu’en France, entre 15 000 et 20 000 personnes dorment dehors, ce sont autant d’abris à fournir dans un premier temps, avant de chercher des solutions plus pérennes », explique-t-il.

Dix autres Iglou sont en train d’être construits et seront testés cet hiver à Paris. Certains prototypes bénéficieront d’améliorations pour les rendre « modulables pour héberger des familles et des couples » et « plus épais aussi pour augmenter la température intérieure ».

« Il reste à démarcher les préfectures pour obtenir l’autorisation d’installer les Iglou dans l’espace public, raconte Geoffroy de Reynal. J’ai contacté plusieurs préfectures qui sont ok dans la forme. […] L’objectif est que l’année prochaine il n’y ait plus de personne qui dorme dans le froid en France. »

En attendant « plus personne dans les rues en France », Iglou espère les mettre au chaud.

L'AUTEUR
Alexandra Jammet
Alexandra Jammet
Journaliste en herbe branchée environnement et société

En BREF

« Bordeaux fête le vin » tous les ans, et la fête du fleuve en stand by ?

par La Rédaction. 430 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

L’opposition Renouveau Bordeaux demande à la Ville de « reprendre la main sur la propreté »

par Victoria Berthet. 602 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le squat de la rue Gravelotte expulsé en moins de 24 heures par les forces de l’ordre

par Victoria Berthet. 576 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×