Le visuel Bienvenue né de l’imaginaire des collégiens de Clisthène
Société 

Le visuel Bienvenue né de l’imaginaire des collégiens de Clisthène

La création du visuel de la programmation Bienvenue a été proposée aux élèves de Clisthène, annexe du collège du Grand-Parc. Parmi une quinzaine de propositions, un élément a été extrait et retravaillé par un graphiste bordelais dans « un esprit militant ».

« Mais Madame, personne ne souhaite Bienvenue aux réfugiés !! »

Dans la classe de 3e de l’annexe Clisthène du collège du Grand-Parc, un élève interpelle sa professeur d’arts plastiques avec humour. Celle-ci vient de soumettre un sujet : créer le visuel de la programmation culturelle Bienvenue. Le collectif à l’origine de cette initiative a voulu impliquer un jeune public pour réfléchir sur la problématique des réfugiés.

« C’est une évidence pour nous de solliciter les écoles et les collèges, déclare un membre du collectif. Il ne s’agit pas seulement de créer des événements pour réunir ceux déjà convaincus par notre démarche, il faut également sensibiliser les générations futures sur le sens humanitaire et social de l’accueil des réfugiés. »

« De l’engagement et de l’envie »

« Le sujet a été très bien accueilli » signale Nadine Coussy-Clauvaud, une des responsable de l’équipe pédagogique de Clisthène. Le projet, présenté à toute l’école, a impliqué un groupe de 16 élèves de 4e et 3e sur deux séances d’une heure et demie, et toute une classe de 3e sur trois séances d’une heure.

« Nous avons travaillé sur les principes de base de la composition d’une affiche. Nous avons aussi fait un travail de documentation qui nous a mené à découvrir notamment les affiches anti-migrants de la mairie de Béziers. »

Selon la professeur d’art plastique, il y a eu « de l’engagement et de l’envie » :

« Les élèves ont voulu que leurs travaux aboutissent. Ils étaient motivés par ce projet venant de l’extérieur et par l’idée d’être exposés. Au point que d’autres élèves ont demandé à participer. »

Une quinzaine de dessins, « certains réalisés en binôme », seront finalisés. Beaucoup d’entre eux ont fait l’impasse des contraintes relatives à la mise en page d’une affiche et nombreux se sont exprimés à travers diverses symboliques :

« De manière surprenante, l’usage du drapeau français, qui me semble nouveau chez les élèves, en a inspiré certains, souligne Nadine Coussy-Clavaud. Nous avions évoqué ces symboles au lendemain des attentats. Mais d’autres détails sont à relever : la représentation de toutes les générations dans l’accueil des réfugiés, la symbolique de la mer et du mur comme obstacles connus pour fuir la guerre… Alors que dans la représentation des réfugiés eux-mêmes, on ne retrouve pas les clichés habituels de femmes voilées ou d’hommes barbus ! »

Esprit militant

Le dessin de Aaron, dont un élément a été repris pour le visuel de Bienvenue

Le visuel retenu est l’œuvre d’Aaron, « un fan de foot » qui « ne fait pas partie de ceux qui s’impliquent naturellement en arts plastiques ». Il s’agit d’un détail de la composition de cet élève qui « sera étonné et fier de voir que son dessin a été choisi ».

« C’était l’élément le plus intéressant, le plus graphique, et le moins stéréotypé, explique Hugo Marchais, graphiste bordelais. J’ai repris ce détail en utilisant les codes des affiches militantes de mai 68 pour faire passer un message clair : peu de couleur et une typographie manuscrite qui rappelle les affiches manuelles d’avant ordinateur. »

Hugo Marchais, qui a finalisé les documents de communication de Bienvenue, est un graphiste issu du milieu associatif et militant. « Travailler sur le projet Bienvenue est une suite logique, une question qui me touche énormément. »

Bienvenue est le projet d’un collectif girondin de citoyens et d’associations pour sensibiliser le grand public à l’accueil des migrants et des réfugiés. Une programmation culturelle et artistique est prévue du 23 mars au 28 avril 2017, à Bordeaux et en Gironde, dans le but de récolter des fonds au profit de SOS Méditerranée. Une cagnotte est également en ligne. Le projet Bienvenue est soutenu par Rue89 Bordeaux.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Dernier appel des Ford avant la fermeture de l’usine de Blanquefort

par Simon Barthélémy. 578 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

#StopExpulsions : le hashtag qui veut faire plier la préfète de la Gironde

par Walid Salem. 3 767 visites. 3 commentaires.

Un hommage à Steve rassemble 250 personnes devant le miroir d’eau

par Walid Salem. 514 visites. 1 commentaire.