Bienvenue : tout un programme pour changer le regard sur les réfugiés
Société 

Bienvenue : tout un programme pour changer le regard sur les réfugiés

La programmation Bienvenue propose durant un mois, du 23 mars au 28 avril, des concerts, des spectacles de théâtre et de danse, des expositions, des ateliers, des débats… pour « informer, sensibiliser et changer le regard sur les réfugiés », et réunir des fonds pour l’association SOS Méditerranée. Voici le programme détaillé.

Du 23 mars au 28 avril, Bordeaux et d’autres lieux en Gironde vont mettre la lumière sur la crise migratoire de ces dernières années, l’une des plus importantes de l’histoire contemporaine de la France et de l’Europe.

Des Bordelais et des Girondins, des citoyens et des associations, ont réuni leurs idées et leurs forces pour organiser une programmation unique et engagée. L’intégralité des bénéfices collectées sera reversée à l’association SOS Méditerranée, dont les sauvetages en mer ont un coût financier exorbitant : une journée de navigation coûte 11 000 euros, financés à 98% par des dons citoyens.

A peine l’appel lancé, les propositions ont émergé. Le principe est d’apporter sa pierre à l’édifice, celui d’une société qui ne se reconnaît pas dans la politique de son gouvernement.

« Hélas, l’État ne remplit pas son rôle dans l’accueil de ces réfugiés. Pire, au mépris parfois de ses propres lois, il les rejette, les harcèle, les prive du minimum vital, empêchant les distributions de nourriture, détruisant les abris précaires, et condamnant ceux qui leur apportent soutien et réconfort. Palliant le désengagement coupable des états et de l’Europe, de nombreux citoyens solidaires et des associations humanitaires se mobilisent pour secourir les réfugiés. Nous avons décidé de les soutenir. Et de souhaiter la bienvenue aux arrivants. »

Après plusieurs réunions, rassemblant parfois des dizaines d’associations, le programme est bouclé, réservant souvent des surprises, et des bonnes ! Comme cet élan apporté par les collégiens de Clisthène, annexe du Grand Parc à Bordeaux, pour participer à l’élaboration du visuel de l’événement. Une génération qui fera la France de demain et qui montre pleinement son adhésion à une initiative d’accueil sur les terres des droits de l’homme.

Rue89 Bordeaux soutient le projet et propose une série de débats pour aborder les questions les plus simples, et aussi les plus fondamentales, sur les réfugiés en France. Ces propositions, évoquées plus loin, font partie d’un programme riche d’une cinquantaine d’initiatives, venant de tous les horizons et engageant toutes les disciplines.

Une personnalité emblématique parraine l’événement : Cédric Herrou, agriculteur et militant français, arrêté, jugé et condamné à quatre mois de prison avec sursis pour avoir aidé quelque 200 migrants à traverser la frontière italienne par la vallée de la Roya.

Inauguration et concerts

Le premier rendez-vous à ne pas rater de la programmation Bienvenue est celui du samedi 24 mars, date de l’inauguration, au Rocher de Palmer à Cenon.

A 14h, auront lieu les États généraux des migrations avec le collectif Solidarité Réfugiés 33. Ils seront suivis d’une prise de parole de 19h à 20h30, avant deux concerts : Danakil et des invités, programmé par le label indépendant bordelais Baco Records, dans la grande salle (20€), Dätcha Mandala, Wijdan Gnawa Project et Little Jimi, au salon musique (10€).

La veille, un événement surprise, et dans un lieu lui-même tenu secret, présentera le travail d’un artiste bordelais engagé dont l’expression est la mise en visuel monumentale des grandes causes.

D’autres concerts auront lieu : Mon Côté Punk, Afro Social Club et Sabar, le samedi 7 avril à 20h à L’Accordeur (Saint-Denis-de-Pile) ; Leitmotiv, le vendredi 20 avril à 20h au Krakatoa (Mérignac) dans le cadre de festival Jeunesse Quartier libre.

A noter également le spectacle musical de Carolina Carmona le 24 avril à La Grande Poste, le concert de Jérémie Malodj à la Halle des Douves le samedi 21 avril, le concert de Transat à La Chiffonne Rit le 12 avril, et la chorale du Cri du peuple le 13 avril au Petit Grain.

Le slam aura également sa place au Lieu sans non avec Capitaine Alexandre le 9 avril, et avec Street Def Records et les élèves du lycée François-Mauriac le 23 avril à 20h. Le slam sera aussi au programme d’ateliers et de certains vernissages.

Danse et théâtre

Des théâtres bordelais s’engagent dans l’initiative Bienvenue. Le Théâtre du Levain à Bègles organise le 4, 7 et 8 avril, plusieurs événements ; un atelier d’écriture et des spectacles pour toutes la famille : « La ballade de Kannan« , « Le coq et la fée » et « Mon tonton Duke« . Le mercredi 25 avril, toujours au Théâtre du Levain, des extraits de « L’arrivant et autres textes« , recueil récemment édité par L’Ire des Marges, seront lus et interprétés. Deux jours plus tôt, le lundi 23 avril, cette édition sera également présentée au Lieu sans nom à Bordeaux.

Le Lieu sans non présentera également un texte-témoignage de Jérôme Batteux sur l’ « Accueil chez l’habitant » le lundi 9 avril, et le Glob Théâtre une soirée lecture sur l’immigration djiboutienne avec la compagnie Yakka le lundi 16 avril.

Le vendredi 30 mars, au lycée Trégey à Bordeaux, la compagnie Tombés du Ciel présentera une étape de « La Poutine« , qu’on reverra ensuite le samedi 21 avril à la Halle des Douves avec une déclinaison « Il était une fois ce que je mange« , et restauration sur place. Ce spectacle qui sera abouti en 2019, raconte la vie de femmes immigrées à travers la cuisine de leurs pays. Cette idée, née d’un voyage aux États-Unis, veut abolir les frontières à travers des moments de partages simples : ceux d’un plat.

Le samedi 14 avril, un autre voyage sera raconté par huit danseur de la compagnie Faizal Zeghoudi, « No Land Demain ? », au TnBA à Bordeaux, celui des réfugiés à travers la guerre, la traversée en mer, et l’arrivée sur le rivage. Cette création de 2017 avait fait sensation au Théâtre du Pont Tournant en janvier dernier.

Samedi 28 avril, au quai des Sports à Bordeaux, un Cirque Foot’ Slam démarre à 13h.

Expositions

Dessins et photographies se retrouverons sur les cimaises de nombreux lieux. A partir du mercredi 4 avril, le Centre social et culturel L’Estey à Bègles accueillera les dessins d’enfants réfugiés du Liban, « Correspondances en terre libanaise« . Ce projet, porté par Fleur Cattiaux et Lisa Miroglio, est le fruit d’ateliers BD menés à Beyrouth du 8 au 29 mai 2017.

Au centre auto-géré à Bordeaux, Squid, des images du photographe bordelais Ken seront accrochées du 7 au 24 avril.

Du 12 au 21 avril, Anne-Cécile Paredes projettera ses photos à Metavilla, à Bordeaux.

Pauline Marron et Philippe Belle-Croix exposeront à La Chiffonne rit, « Calais – cents suites » du 12 au 17 avril.

Au Petit Grain à Bordeaux, les photographies de l’Afghane Hanifa Alizada seront présentées à partir du 13 avril, et à la Halle des Douves, trois expositions seront visibles à partir du samedi 14 avril : « Europe, ouvre toi » de Teresa Maffeis et Guy Ouillon, « Dâr Sahraouis » des étudiants de l’IUT Bordeaux Montaignes, et « Recherche et sauvetage en haute mer » de SOS Méditerranée.

Mais l’exposition phare de cet événement est celle qui aura lieu du 3 au 24 avril à la Grande Poste à Bordeaux. Plusieurs photographies et dessins de nombreux artistes seront visibles jusqu’à leur mise en vente animée le mardi 24 avril à 19h30 afin d’enrichir le don qui sera fait à l’association SOS Méditerranée.

Ateliers et débats

Une série de débats est proposée par Rue89 Bordeaux les mardi 3, 10 et 17 avril à l’Institut de journalisme de Bordeaux Aquitaine (IJBA), de 18h à 20h. « L’exil dans la création artistique« , « Quel retour pour les réfugiés dans leurs pays d’origine ? » et « Fait-on plus pour les réfugiés que pour les SDF ?« : des thématiques et des questions souvent posées, certaines attendent une réponse pour faire face aux politiques populistes d’extrême droite. Des acteurs reconnus seront autour de la table pour témoigner, échanger et éclairer sur ces sujets toujours d’actualité.

Samedi 7 avril, L’Escale du Livre intègre dans son programme une rencontre « Migrants : de l’hostilité à l’hospitalité » au TnBA à Bordeaux. Et les Amis du Monde diplomatique assureront la deuxième partie le 25 avril au Théâtre du Levain à Bègles.

Plusieurs ateliers sont organisés : le vendredi 20 avril, au Centre social et culturel Saint-Michel à Bordeaux, le jeune public abordera le sujet de L’Exil de 15h à 16h30 avec l’Université populaire de Bordeaux et Philosphère ; le Centre social et culturel Bastide Queyries à Bordeaux ouvre ses portes le mercredi 25 avril pour un café-psycho avec l’association Accompagnement psychologique et médiation interculturelle ; et le samedi 28 avril, à la ludothèque du Centre social et culturel L’Estey à Bègles, un « arpentage » sera proposé par l’Établi.

Un bal clôturera le programme avec une remise des dons le samedi 28 avril à 20h dans un lieu surprise dévoilé prochainement.

Page Facebook pour suivre l’annonce des événements

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Contre les pesticides, le mouvement des Coquelicots essaime naturellement en Gironde

par Walid Salem. 1 739 visites. 2 commentaires.

Entre 4000 et 10000 personnes ont marché pour le climat à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 1 885 visites. 2 commentaires.

8 septembre : Une marche pour le climat et une action contre l’avion à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 4 241 visites. Aucun commentaire pour l'instant.