Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Bordeaux troisième ville cyclable de France, mais…
Ecologie  Société 

Bordeaux troisième ville cyclable de France, mais…

par Simon Barthélémy.
Publié le 16 mars 2018.
Imprimé le 29 janvier 2022 à 00:07
3 726 visites. 1 commentaire.

La Fédération française des usagers de la bicyclette (FUB) vient de révéler les résultats de son premier baromètre des villes cyclables. Si Strasbourg est en tête des grandes villes, devant Nantes et Bordeaux, les appréciations des cyclistes interrogées ne sont pas reluisantes.

A l’issue d’une enquête d’une ampleur inédite – d’après un questionnaire auquel ont répondu 113000 usagers du vélo -, Bordeaux est donc troisième ville cyclable de France, dans la catégorie « plus de 200 000 habitants ».

Pour la mairie et la métropole, « cette récompense vient couronner les efforts entrepris par Bordeaux Métropole et la ville de Bordeaux pour favoriser la pratique du vélo : expérience de réservation du pont de pierre aux modes doux et aux transports en commun, prêt gratuit de vélos pour les habitants de la Métropole, résorption des principales discontinuités du Réseau Express Vélo… »

Et en effet les 1882 Bordelais interrogées apprécient avant tout les services proposés : « louer un vélo pour quelques heures ou pour plusieurs mois est facile » (note de 4,9), tout comme « trouver un magasin ou un atelier de réparation » (4,8), ou emprunter des rues à sens unique pour les voitures et à double-sens pour les vélos (4,3).

Mais l’appréciation générale des cyclistes n’est pas brillante. Le climat est ainsi jugé « moyennement favorable » au vélo à Bordeaux, qui n’obtient que la note D, sur un barème de A à G, soit une moyenne de 3,46 sur 6.

La sécurité, dernière roue du carrosse ?

Car selon les usagers de biclous, les questions de sécurité laissent à désirer : Bordeaux obtient tout juste la moyenne (3,5) sur l’entretien et le confort des itinéraires cyclables, sur les conflits entre cyclistes et piétons, et sur la présence de panneaux d’indications de direction sur les vélos.

« Les cyclistes bordelais apprécient de circuler en centre-ville et dans les rues résidentielles, mais déplorent le manque de connexions avec les autres villes en périphérie de Bordeaux », explique Charles Maguin, administrateur de la FUB et responsable de l’enquête.

C’est un des grands chantiers du plan vélo métropolitain. D’ailleurs, les notes de Mérignac (D, 3,28), Pessac (D, 3,24) et Bègles (C, 3,6), les trois autres villes observées par ce baromètres (il fallait au moins 50 réponses d’habitants pour y figurer), sont proches de celles de Bordeaux, tout comme les appréciations portées. Et ce pour des raisons proches : ainsi, les cyclistes mérignacais trouvent que traverser un carrefour ou un rond-point est dangereux, et les Béglais déplorent le stationnement des voitures sur les pistes cyclables.

Les enseignements sur la métropole bordelaise rejoignent l’analyse nationale de la FUB :

« Les villes françaises ont des efforts significatifs à faire pour permettre à leurs habitants de se déplacer à vélo confortablement et en sécurité ».

L’association souligne que sur 316 villes observées, seulement 21 obtiennent la moyenne, et réclame, à l’instar du rapport Duron, « la création d’un fond national vélo doté de 200 millions d’euros par an pour aider les villes à investir dans leur réseau d’itinéraires cyclables ».


Un réseau vélo virtuel

Bordeaux Métropole vient de lancer une nouvelle page facebook intitulée BordoMétroVélo qui vise à rassembler une large communauté autour du vélo. Ce lancement intervient en préambule à une vaste campagne de communication qui sera déployée au cours des prochains mois, notamment sur les réseaux sociaux, pour promouvoir la pratique du vélo et inciter les habitants de Bordeaux Métropole à changer leurs habitudes de déplacement.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

Arrêtés à Lyon pour avoir piraté le compte d’une infirmière girondine et édité de faux passes sanitaires

par Victoria Berthet. 2 commentaires.

A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes

par Elias Insa. 340 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture

par La Rédaction. 396 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×