Le tram D file dare-dare vers Saint-Médard
Brèves 

Le tram D file dare-dare vers Saint-Médard

Prévu jusqu’à Eysines, la prolongation du tram D vers Saint-Médard faisait débat depuis des mois, son tracé divisant les maires des communes concernées. La métropole a tranché pour le plus consensuel, mais aussi le plus cher : une centaine de millions d’euros pour 5,2 kilomètres de ligne.

C’est désormais acté, le tram D arrivera bien à Saint-Médard-en-Jalles. Son maire Jacques Mangon réclamait la prolongation de cette ligne, qui reliera fin 2019 la place des Quinconces à Eysines (terminus Cantinolles). Son itinéraire divisait les élus de Saint-Médard et du Haillan, ces derniers refusant qu’il emprunte la piste cyclable. D’autres s’interrogeaient même sur l’opportunité de la ligne, alors que le BHNS Bordeaux – Saint-Aubin passera par Saint-Médard.

Ce vendredi, Alain Juppé, président de Bordeaux Métropole, et Jacques Mangon, maire de Saint-Médard-en-Jalles, ont confirmé le choix du tram, et dévoilé son tracé. Celui-ci, long de 5,2 km, traversera donc les villes d’Eysines, du Taillan-Médoc et de Saint-Médard-en-Jalles, sans empiéter sur la piste cyclable du Haillan. Un « tracé du consensus », selon Alain Juppé

« J’ai proposé ce parcours au Conseil de Bordeaux Métropole. Toutes les villes sont contentes de ce choix qui répond à l’attente de Jacques Mangon. »

Son terminus sera situé au niveau de la Place de la République, accompagné par la création d’un parc relais.

« Le dernier avantage de ce tracé, c’est qu’il ouvre la voie à la prolongation vers les quartiers ouest de Saint-Médard, jusqu’à Picot (via le bourg d’Hastignan, NDLR), ajoute le président de la métropole. Le calendrier sera serré. Le conseil de Métropole donnera son avis ce mois de mars. On ouvrira le marché de maîtrise d’œuvre en octobre 2018. Un dépôt de dossier d’enquête d’utilité publique sera ensuite déposé à la préfecture en juillet 2019 avant le début de l’enquête au printemps 2020. »

Livraison en 2022

Si les travaux débutent bien en 2020, il faudra attendre au moins 2022 pour que livraison de cette extension de la ligne D. Mais selon Jacques Mangon, c’est déjà un moment historique pour Saint-Médard :

« Cela corrige une injustice. Nous étions la seule ville de la Métropole de plus de 30 000 habitants sans tram. La solution retenue est la meilleure, car nous serons rapidement dotés de ce transport, nous aurons un parc relais, nous évitons les désaccords avec les villes voisines et la zone de Saint-Médard sera plus accessible. »

Mais le gros hic de cette extension du tram D, c’est son coût. Alain Juppé a déclaré ce vendredi que « sa valeur actualisée nette est d’une centaine de millions d’euros, soit 10% de plus que l’autre tracé » (4,2 km via la piste cyclable). Les études en cours évoquaient elle un coût de 73 millions d’euros, contre 50 millions d’euros le long de la piste cyclable Bordeaux-Lacanau. Si la facture finale est bien de 100 millions, la future ligne Eysines – Saint-Médard sera donc deux fois plus chère qu’initialement envisagée.

L'AUTEUR
Clement Amathieux
Clement Amathieux
Journaliste en formation, étudiant en Master DNHD à Bordeaux Montaigne

En BREF

Bordeaux lance les classes artistiques sur le modèle des classes vertes

par Sébastien Rouet. 370 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

La vigne et l’agriculture en Gironde, encore dévastées par la grêle

par Walid Salem. 907 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des feux pour éviter les bouchons sur la rocade bordelaise

par Walid Salem. 1 393 visites. Aucun commentaire pour l'instant.