Accusé de harcèlement sexuel, Jean Lassalle annule sa conférence à Bordeaux
Brèves 

Accusé de harcèlement sexuel, Jean Lassalle annule sa conférence à Bordeaux

Suite aux accusations de harcèlement sexuel, des syndicats et associations d’étudiants se sont opposés à la venue du député pour une conférence à Sciences Po Bordeaux, comme à Rennes, Lyon et Lille.

Il était pourtant l’invité d’une association étudiante, le « Cercle Mauriac », mais Jean Lassalle a fini par annuler sa venue pour une conférence ce jeudi 29 novembre à 17h.

Tout est parti de l’indignation d’autres mouvements et du syndicat Solidaires étudiant.e.s qui avait réussi à faire annuler les mêmes conférences à Lyon et Lille, et s’opposait également à une autre à Rennes. Dans un communiqué, le syndicat avait écrit :

« Jean Lassalle a été accusé d’agressions sexuelles à plusieurs reprises, et a reconnu certains faits. […] Solidaires étudiant.e.s refuse formellement la prise de parole publique d’un agresseur dans un cadre universitaire, comme dans l’ensemble de la sphère publique. »

L’association « Sexprimons-nous » a elle aussi, de son côté, alerté le directeur de Sciences Po Bordeaux, Yves Deloye qui avait autorisé la tenue de cette conférence.

Harcèlement sexuel

Le directeur a fini par expliquer dans un message diffusé lundi dernier que son institution n’était pas associée à cette invitation, précisant même qu’il n’existait « aucune valeur partagée » avec l’invité du « Cercle Mauriac », association qui se dit « résolument de droite » :

« Il est clair que nous sommes aux antipodes les uns des autres, écrit le directeur à propos du député. Nous n’apprécions pas non plus le pseudo humour de ce parlementaire ; ni ses différents comportements, anciens et récents, dans l’enceinte de la représentation nationale. Plus gravement encore, les accusations de harcèlement sexuel nombreuses et répétées qui le concernent représentent pour la communauté de Sciences Po Bordeaux une véritable tâche morale et éthique qu’une absence de poursuites judiciaires ne saurait effacer. »

Piqué au vif, le Béarnais se dit « abasourdi » et explique qu’ « aucune plainte n’a jamais été portée contre moi, et a fortiori aucune accusation n’a été enregistrée par la justice. Cette dernière n’a donc jamais prononcé le moindre acte d’accusation me concernant ».

Jean Lassalle demande même à Yves Deloye : « Vous agissez seuls ou en bande organisée » ?

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Plusieurs blessés durant l’acte 9 à Bordeaux, une enquête est ouverte

par Walid Salem. 3 361 visites. 4 commentaires.

Pas d’assises territoriales sans abandon de la métropolisation, exige Gleyze

par Simon Barthélémy. 442 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Le gouvernement s’intéresse à l’expérimentation du revenu de base

par Simon Barthélémy. 1 285 visites. 1 commentaire.