Le camping de Garorock devient payant (et ça ne plaît pas à tout le monde)
Brèves 

Le camping de Garorock devient payant (et ça ne plaît pas à tout le monde)

A quelques jours de l’annonce de son affiche pour 2019, le festival marmandais fait savoir que son camping « se refait une beauté et devient payant ». L’annonce provoque l’ire des habitués qui s’en prennent au nouvel acquéreur, Vivendi.

« Ça y est on commence à voir les effets du rachat… », ou encore « Vous êtes ni plus ni moins que des voleurs » ou même « Vivendi, mange bien tes morts »… Même pas 15 minutes après le post de l’ « info camping », plus d’une centaine de commentaires critiquent la nouvelle décision.

Sur la page Facebook du festival, on peut lire :

« Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions possibles, et que l’expérience GAROROCK/CAMPING soit des plus extraordinaire, de nombreux travaux sont en cours : travaux d’assainissements 🏗 et de conduit d’eau en haut débit 💦, plus de douches 🚿 et plus de sanitaires. Aussi, de nouvelles animations sont prévues 🎈, une offre de restauration plus variée 🍴, plus de musique… 🎶
Nos objectifs sont votre confort et votre sécurité avant tout, mêlant une ambiance de fête dans un écrin de verdure 🌳🌿🌼🌱 !

👉 Camping 10€ pour les forfaits 2, 3, 4 jours.
👉 Pour le forfait 1 jour, la zone de repos reste gratuite. »

Le nouveau propriétaire du festival, Olympia Production, filiale du groupe Vivendi, avait annoncé dès le mois d’octobre qu’il allait procéder à des aménagements importants sur le site de la plaine de la Filhole concernant l’assainissement, l’eau et l’électricité. Aucune allusion cependant sur la suppression de la gratuité du camping n’avait été faite. Le terrain étant par ailleurs la propriété de la ville de Marmande.

Contactée, la direction du festival n’a pas encore répondu à nos sollicitations.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

La manif des lycéens passe du calme rive gauche à la tempête rive droite

par La Rédaction. 1 500 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Policiers et lycéens ont rejoué le siège de Stalingrad

par Baptiste Giraud. 3 187 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Cagnotte pour le gilet jaune bordelais défiguré par un tir de flashball

par Walid Salem. 8 429 visites. Aucun commentaire pour l'instant.