Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Le camping de Garorock devient payant (et ça ne plaît pas à tout le monde)
Brèves 

Le camping de Garorock devient payant (et ça ne plaît pas à tout le monde)

par Walid Salem.
Publié le 29 novembre 2018.
Imprimé le 26 mai 2022 à 19:02
1 785 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A quelques jours de l’annonce de son affiche pour 2019, le festival marmandais fait savoir que son camping « se refait une beauté et devient payant ». L’annonce provoque l’ire des habitués qui s’en prennent au nouvel acquéreur, Vivendi.

« Ça y est on commence à voir les effets du rachat… », ou encore « Vous êtes ni plus ni moins que des voleurs » ou même « Vivendi, mange bien tes morts »… Même pas 15 minutes après le post de l’ « info camping », plus d’une centaine de commentaires critiquent la nouvelle décision.

Sur la page Facebook du festival, on peut lire :

« Afin de vous accueillir dans les meilleures conditions possibles, et que l’expérience GAROROCK/CAMPING soit des plus extraordinaire, de nombreux travaux sont en cours : travaux d’assainissements 🏗 et de conduit d’eau en haut débit 💦, plus de douches 🚿 et plus de sanitaires. Aussi, de nouvelles animations sont prévues 🎈, une offre de restauration plus variée 🍴, plus de musique… 🎶
Nos objectifs sont votre confort et votre sécurité avant tout, mêlant une ambiance de fête dans un écrin de verdure 🌳🌿🌼🌱 !

👉 Camping 10€ pour les forfaits 2, 3, 4 jours.
👉 Pour le forfait 1 jour, la zone de repos reste gratuite. »

Le nouveau propriétaire du festival, Olympia Production, filiale du groupe Vivendi, avait annoncé dès le mois d’octobre qu’il allait procéder à des aménagements importants sur le site de la plaine de la Filhole concernant l’assainissement, l’eau et l’électricité. Aucune allusion cependant sur la suppression de la gratuité du camping n’avait été faite. Le terrain étant par ailleurs la propriété de la ville de Marmande.

Contactée, la direction du festival n’a pas encore répondu à nos sollicitations.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

« Le petit peuple du potager » ou l’éloge d’une culture sans pesticides

par La Rédaction. 672 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Passé esclavagiste à Bordeaux : les plaques pédagogiques de la rue Colbert vandalisées

par Walid Salem. 899 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

« Métabadie » : Pola expose l’expression artistique de jeunes en difficulté

par Noa Charbogne. 377 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×