Enquêtes et actualités gavé locales

Le train à hydrogène en Nouvelle-Aquitaine, ça n’est pas pour demain

Dans un rapport sur le verdissement du ferroviaire, le député de Gironde Benoît Simian propose d’expérimenter le train à hydrogène dans la région. Astom pousse à la roue. Mais le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, engagé dans un projet de locomotives hybrides, n’est pas chaud, et juge la rénovation des voies prioritaire. L’élu médocain se serait-il trop avancé ?

Édition abonnés
Le train à hydrogène en Nouvelle-Aquitaine, ça n’est pas pour demain

Dans un rapport sur le verdissement du ferroviaire, le député de Gironde Benoît Simian propose d’expérimenter le train à hydrogène dans la région. Astom pousse à la roue. Mais le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine, engagé dans un projet de locomotives hybrides, n’est pas chaud, et juge la rénovation des voies prioritaire. L’élu médocain se serait-il trop avancé ?

Cet article fait partie de l’édition abonnés. | Déjà abonné ? Connectez-vous

Abonnez-vous maintenant pour poursuivre votre lecture

Abonnez-vous
Abonnez-vous maintenant pour suivre l’actualité locale.

Déjà abonné ?

Connectez-vous

L’investigation locale à portée de main.

Abonnez-vous et profitez d’un accès illimité à Rue89Bordeaux. Annulez quand vous voulez.

Déjà abonné ? Connectez-vous

Choisissez votre formule :


#transports

Activez les notifications pour être alerté des nouveaux articles publiés en lien avec ce sujet.

Voir tous les articles

À lire ensuite


Enquête publique en catimini sur les aménagements pour la LGV au sud de Bordeaux

Photo : SB/Rue89 Bordeaux

Le pont Simone-Veil déjà ouvert aux piétons et cyclistes, lundi prochain aux voitures

Photo : WS/Rue89 Bordeaux

Partager
Plus d'options