Le gouvernement s’intéresse à l’expérimentation du revenu de base
Brèves  Politique 

Le gouvernement s’intéresse à l’expérimentation du revenu de base

Le revenu de base peut-il être « une partie de la réponse aux revendications des Gilets jaunes » ? En tous cas, « le gouvernement s’y intéresse désormais », s’est réjoui ce jeudi Jean-Luc Gleyze. Le président du conseil départemental de la Gironde a annoncé que, « pour la première fois », les départements souhaitant expérimenter le revenu de base seraient reçus lundi prochain à Paris.

C’est Christelle Dubos, secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Solidarités et de la Santé (et ancienne députée En Marche ! de Gironde), qui auditionnera lundi prochain les élus des 18 départements candidats à cette expérimentation. Et ce alors que le parlement doit examiner à partir du 31 janvier une proposition de loi permettant un test grandeur nature pendant trois ans.

Alors que ces collectivités ont parmi leurs missions le versement du RSA, elles proposent d’attribuer automatiquement à 60000 personnes cette nouvelle aide, qui selon les scénarios d’une étude, pourrait représenter entre 550 et 740 euros. Elle se substituerait au RSA et à la prime d’activité, voire également aux aides aux logements.

Vers un double test ?

La fusion des minimas sociaux dans un « revenu universel d’activité » est une des pistes envisagées par le plan pauvreté du gouvernement. Ses contours sont assez flous, mais diffèrent sur plusieurs points du revenu de base voulu par le département de la Gironde. Son attribution pourrait par exemple être conditionnée à l’entrée dans un « parcours d’insertion », et stoppée en cas de refus de deux offres d’emploi.

« Nous allons étudier les points de convergences et de divergences avec le revenu universel d’activité, mais nous voulons aller plus loin pour comprendre, indique Jean-Luc Gleyze. Est-ce que le gouvernement pourrait accepter une double expérimentation revenu d’activités – revenu de base, comme je l’ai proposé ? En tous cas notre travail est reconnu, et a le mérite d’être opérationnel. »

Pour le président Gleyze, le revenu de base n’est pas de l’ « assistanat », mais pourrait être un précieux  complément pour ceux qui veulent continuer à travailler malgré de faibles ressources, comme certains agriculteurs, ou qui décident de cesser une activité professionnelle pour venir en aide à des parents âgés ou handicapés.

Répondez à l’enquête de Rue89 Bordeaux

C’est par ici : Donnez votre avis sur Rue89 Bordeaux et faites évoluer votre média

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Manif du 8 mars à Bordeaux : des meufs, des keufs et des violences policières

par Baptiste Giraud. 3 513 visites. 2 commentaires.

8 mars : Les Bordelaises dans la rue pour faire entendre leurs droits

par Baptiste Giraud. 932 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Acte 17 : un « village jaune » le temps d’un week-end à Bordeaux

par Baptiste Giraud. 4 799 visites. Aucun commentaire pour l'instant.