Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Le phare de Cordouan, candidat au patrimoine mondial de l’Unesco
Brèves 

Le phare de Cordouan, candidat au patrimoine mondial de l’Unesco

par Lisa Douard.
Publié le 31 janvier 2019.
Imprimé le 25 octobre 2021 à 11:30
1 428 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
Le phare de Cordouan, situé à l’embouchure de l’estuaire de la Gironde, pourrait être le prochain monument de la région à faire son entrée sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco. Vieux de 400 ans, le plus ancien phare encore en activité dans le pays a été officiellement retenu pour être le candidat français de cette année.

Proposée au titre des biens culturels, la demande sera évaluée pendant 18 mois par les experts du Conseil international des monuments et des sites (Icomos). Il faudra donc attendre au moins l’été 2020 pour savoir si le phare de Cordouan aura son nom inscrit sur la prestigieuse liste.

Eloges

Allumé pour la première fois en 1611, classé monument historique dès 1862, la candidature à l’Unesco de celui que l’on surnomme « le phare des rois » ou « le roi des phares » a été lancée en 2016. Depuis, le dossier a été soutenu par des associations maritimes, des écoliers, collégiens et lycéens, ainsi que de nombreux acteurs locaux rassemblés au sein du syndicat mixte pour le développement durable de l’estuaire de la Gironde (Smiddest).

Une candidature dont se sont réjouis les ministres de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, de la Culture, Franck Riester, et la ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, qualifiant le phare de « prouesse architecturale et terrain d’innovation », « chef-d’œuvre du génie créateur humain par son architecture unique » et « emblème de l’aide à la navigation maritime, qui depuis des siècles a su guider les marins et leurs embarcations afin de les prévenir des dangers en mer ».

L'AUTEUR
Lisa Douard
Journaliste en formation, en licence des sciences de l'information et de la communication de l'université Bordeaux Montaigne.

En BREF

L’exercice d’évacuation près de la centrale nucléaire du Blayais, « une mauvaise plaisanterie »

par La Rédaction. 452 visites. 2 commentaires.

Inauguration de la place Gambetta : nouvelle polémique entre la mairie et l’opposition

par La Rédaction. 3 115 visites. 2 commentaires.

Rado, le nouveau tiers-lieu Wanted en projet aux Bassins à Flot

par Victoria Berthet. 3 025 visites. 1 commentaire.
×