Alain Juppé quitte la mairie et la métropole pour le Conseil constitutionnel
Brèves 

Alain Juppé quitte la mairie et la métropole pour le Conseil constitutionnel

Le maire de Bordeaux a accepté la proposition du président de l’Assemblée nationale de rejoindre le Conseil constitutionnel et annonce ne pas se représenter à l’élection municipale de mars 2020.

Alain Juppé voulait attendre le mois de mai pour le révéler. Mais l’annonce par la presse de son départ de la mairie de Bordeaux a bouleversé son calendrier. Il a du publier ce mercredi un communiqué laconique mais plus détaillé :

« Le Président de l’Assemblée Nationale m’a proposé de me nommer au Conseil constitutionnel. Je le remercie de cette proposition qui m’honore. Je l’ai acceptée. […] C’est avec une profonde émotion que je me prépare à quitter mes fonctions de maire et de président de la métropole de Bordeaux qui m’ont procuré tant de bonheur. »

Pas de nouveau mandat

Alain Juppé ajoute qu’il comptait annoncer aux Bordelais « au lendemain des élections européennes fin mai prochain » cette décision prise « il y a plusieurs mois, de ne pas [se] représenter à l’élection municipale de mars 2020 ».

Le maire de Bordeaux va donc être nommé par Richard Ferrand au Conseil constitutionnel qui avait besoin de renouveler trois de ses membres fin février. Alain Juppé va ainsi succéder à un autre ancien Premier ministre, Lionel Jospin, et occuper un des neuf sièges au Conseil pour un mandat de neuf ans.

« Homme d’État fort d’une expérience de la décision publique, il saura garantir, avec une vraie exigence républicaine, le respect des principes et des règles fondamentales de la Constitution de la République », a justifié Richard Ferrand.

Cette décision ne manquera pas de chambouler le paysage politique bordelais et de laisser présager une période post-élection municipale compliquée. Après sa défaite à la primaire de la droite en 2016, Alain Juppé avait déclaré qu’il se consacrerait dorénavant à sa mairie. Les Bordelais n’attendaient plus que sa décision sur un éventuel nouveau mandat, et beaucoup pronostiquaient que leur maire allait rempiler.

Élu pour la première fois en 1995, réélu systématiquement depuis, Alain Juppé avait seulement quitté son fauteuil du Palais Rohan entre 2004 et 2006, après sa condamnation dans l’affaire des emplois fictifs de la Ville de Paris. Le maire de Bordeaux tiendra une conférence de presse ce jeudi pour expliquer son choix.

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Co-fondateur de Rue89 Bordeaux et directeur de la publication

En BREF

Manif du 8 mars à Bordeaux : des meufs, des keufs et des violences policières

par Baptiste Giraud. 3 535 visites. 2 commentaires.

8 mars : Les Bordelaises dans la rue pour faire entendre leurs droits

par Baptiste Giraud. 938 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Acte 17 : un « village jaune » le temps d’un week-end à Bordeaux

par Baptiste Giraud. 4 801 visites. Aucun commentaire pour l'instant.