A Bordeaux, 206 anti-Linky déboutés par la justice dont 13 reconnus électrosensibles
Brèves 

A Bordeaux, 206 anti-Linky déboutés par la justice dont 13 reconnus électrosensibles

Parmi les 206 personnes qui ont engagé une action en justice contre la pose des compteurs Linky, 13 considérées comme électrosensibles ont obtenu la pose d’un « filtre » pour les protéger des ondes.

Ils avaient attaqué Enedis pour des raisons diverses. Seulement 13 sur 206 ont obtenu une petite satisfaction. Le juge des référés du Tribunal de grand instance de Bordeaux leur a donné raison sur leur électrosensibilité aux champs électromagnétiques et a ordonné à Enedis la pose d’un « filtre ».

« C’est une première brèche dans ce qui était jusqu’alors la pensée dominante » a déclaré Pierre Hurmic, l’avocat des 206 plaignants, cité par France bleu.

Par ailleurs, les autres plaignants ont été déboutés, le tribunal ayant jugé « infondées » les accusations concernant le règlement général sur la protection des données et les accusations concernant la qualification des installateurs.

Selon l’AFP, Enedis a d’ores et déjà prévu de faire appel de la décision du juge des référés en attendant le procès au fond.

L'AUTEUR
La Rédaction
La Rédaction
Les informations auxquelles participent plusieurs journalistes de l'équipe.

En BREF

La deuxième grève pour le climat mobilise moins à Bordeaux

par Lucile Bonnin. Aucun commentaire pour l'instant.

Filiale de Veolia, Soval va rafler le marché du traitement des déchets bordelais

par Simon Barthélémy. 785 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Après l’incendie du parking Salinières, le tram C interrompu pour une durée inconnue

par Simon Barthélémy. 814 visites. 1 commentaire.