Enquêtes et informations de proximité
Enquêtes et informations de proximité
Procurations pour Nicolas Florian : le tribunal de Bordeaux se juge incompétent
Brèves 

Procurations pour Nicolas Florian : le tribunal de Bordeaux se juge incompétent

par Simon Barthélémy.
Publié le 23 juin 2020.
Imprimé le 22 janvier 2022 à 21:19
1 950 visites. 1 commentaire.

Le tribunal judiciare de Bordeaux s’est déclaré ce mardi incompétent à trancher le litige opposant Pierre Hurmic, candidat écologiste à la mairie de Bordeaux, au maire sortant Nicolas Florian, comme l’avait demandé ce lundi l’avocat de ce dernier.

Saisi sur l’envoi de mails sollicitant des procurations au profit du candidat-maire, le juge des référés a estimé que ce contentieux électoral relevait de la juridiction administrative.

« Ce que nous savions, a réagi ce mardi Pierre Hurmic. Le problème du juge administratif c’est qu’on ne pouvait pas le saisir avant le résultat, et c’est pour ça que nous avions voulu tenter de rendre le juge judiciaire compétent. Mais nous sommes heureux d’avoir mis sur la place publique ce que nous considérons comme des manquements éthiques importants du maire de Bordeaux ; ils restent ce qu’ils sont. »

La tête de liste de Bordeaux Respire estime que Nicolas Florian est prévenu :

« Il sait que nous sommes extrêmement vigilants pour faire sanctionner son attitude et ce harcèlement qu’il est en train de pratiquer par mail, par téléphone, par SMS en violation des règles d’équité. »

Un contentieux intact

Débouté par le tribunal judiciaire, l’avocat et opposant au maire de Bordeaux précise que « le contentieux reste intact » et qu’il continuera « jusqu’au bout à faire sanctionner par la juridiction compétente ces manquements ».

Pour sa part, Nicolas Florian souligne que, « comme le rappelle le juge judiciaire, la Commission de propagande présidée par un juge administratif a validé l’ensemble des documents utilisés » par son équipe de campagne.

« On a tenté de me salir mais la justice a rétabli la vérité », a réagi le maire de Bordeaux dans un communiqué. Ce dernier précise que « si les allégations mensongères et les accusations de « fraude électorale » se poursuivaient, Nicolas Florian se réserve le droit de déposer plainte pour diffamation devant le Tribunal correctionnel de Bordeaux ».

Article actualisé le 24/06/2020 à 00h12 : Avec réaction de Nicolas Florian
L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, cofondateur de Rue89 Bordeaux

En BREF

A Bordeaux, le portrait officiel d’Emmanuel Macron plongé dans du (faux) pétrole par des militants écologistes

par Elias Insa. 256 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Des associations demandent l’activation du plan grand froid, pas justifié répond la Préfecture

par La Rédaction. 313 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Premières sanctions judiciaires contre des propriétaires de logements Airbnb à Bordeaux

par Elias Insa. 9 129 visites. Aucun commentaire pour l'instant.
×