A Bordeaux, un lion en cage est retiré d’un spectacle après des réactions d’indignations
Brèves 

A Bordeaux, un lion en cage est retiré d’un spectacle après des réactions d’indignations

Le lion devait faire partie du spectacle Magic on Ice qui a lieu ce samedi soir à la patinoire de Mériadeck à Bordeaux, et a été présenté à des scolaires vendredi. Le club Bordeaux sports de glace annule ce passage après les nombreuses réactions d’indignations.

La réponse de l’organisateur, Bordeaux sports de glace, est laconique mais elle espère bien éteindre la polémique. Contacté par Rue89 Bordeaux, il déclare dans un message de quelques lignes envoyé par Messenger :

« Le Bordeaux sport de glace a décidé d’annuler le passage de Pharaon lors de la représentation de ce soir. Nous nous excusons d’avoir heurté notre public et vous assurons que ça ne se reproduira plus. »

Pharaon est un lion qui devait apparaître dans le spectacle Magic on Ice donné ce soir à la patinoire de Mériadeck à Bordeaux. Une photographie d’une représentation scolaire publiée sur Facebook montre l’animal dans une cage minuscule où il tient à peine debout.

« On se demande ce qui leur est passé par la tête »

A peine douze heures après la publication du post sur la page de Wanted Community, les réactions d’indignation se multiplient. « Quel beau spectacle vous montrez aux enfants ! » commente ironiquement un internaute alors qu’une maman assure dans un autre commentaire :

« Mon fils y était avec sa classe (les enseignants n’étaient pas du tout au courant). Plusieurs écoles vont chaque année assister à la répétition du spectacle de fin d’année du club des sports de glace de Bordeaux, c’est en général un bon moment… mais cette année on se demande ce qui leur est passé par la tête ??? Parents accompagnateurs, enseignants, enfants : beaucoup ont été choqués de voir ce pauvre animal dans sa mini cage. »

Fabien Robert, premier adjoint au maire de Bordeaux, parle d’un « usage totalement déplacé » et affirme que la Ville a demandé un contrôle légal et sanitaire. Cette demande ravit les associations de protection des animaux qui veulent en savoir plus sur les conditions de captivité.

Lors des échanges sur Facebook à propos de cette polémique, il a été rappelé que contrairement à d’autres communes françaises, dont Pessac, Bordeaux refuse d’interdire les spectacles présentant des animaux sauvages en captivité.

Capture écran d’un post Facebook

L'AUTEUR
Walid Salem
Walid Salem
Une idée lui traverse l'esprit en 2013 et voilà que vous y êtes. Il espère faire de vous un fidèle abonné (le lien est dessous).

En BREF

Tram vers l’aéroport : le recours de TransCub rejeté

par La Rédaction. 838 visites. 1 commentaire.

Vendredi 29 novembre, bloquez ou boycottez le Black Friday et Amazon

par La Rédaction. 601 visites. 2 commentaires.

Des féministes s’opposent à la projection du film de Roman Polanski à l’Utopia

par Antoine Cariou. 1 508 visites. Aucun commentaire pour l'instant.