Filiale de Veolia, Soval va rafler le marché du traitement des déchets bordelais
Brèves 

Filiale de Veolia, Soval va rafler le marché du traitement des déchets bordelais

Bordeaux Métropole a annoncé ce jeudi que Soval, filiale de Veolia qui exploite l’incinérateur de Cenon, allait décrocher la concession de service public pour traiter l’ensemble des déchets ménagers de la métropole, soit un marché de 345 millions d’euros pour un peu plus de 8 ans.

Si le conseil de Bordeaux Métropole vote cette proposition de son président Patrick Bobet (le suspense est limité), Veolia pilotera donc les deux unité de valorisation énergétique de la métropole, et supplantera Suez, dont la filiale Astria gère actuellement l’incinérateur et centre de tri de Bègles.

L’incinérateur des ordures ménagères de Cenon traite 138000 tonnes par an, celui de Bègles 273000 tonnes. La première usine alimente avec l’énergie produite le réseau de chaleur de la rive droite, la seconde produit essentiellement de l’électricité. Astria gère également 5000 tonnes de déchets recyclables par an.

Le traitement des ordures est à Bordeaux, pour les entreprises concernées, une activité bénéficiaire, et qui ne risque pas de se tarir, puisque la quantité de déchets produite par habitant ne cesse d’augmenter.

La métropole, qui envisageait de fermer l’incinérateur de Cenon, a repoussé cette décision à 2027, fin prévue de ce marché.

L'AUTEUR
Simon Barthélémy
Simon Barthélémy
Journaliste, rédacteur en chef de Rue89 Bordeaux

En BREF

Une femme transgenre violemment agressée à Bordeaux

par La Rédaction. 825 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

A Bordeaux, gilets jaunes et syndiqués défilent ensemble contre le chômage et la précarité

par Antoine Cariou. 812 visites. 1 commentaire.

L’élu socialiste Matthieu Rouveyre arrête la politique

par Walid Salem. 1 077 visites. Aucun commentaire pour l'instant.