Les universités de Bordeaux épargnent les étudiants étrangers de la hausse des frais d’inscription
Education 

Les universités de Bordeaux épargnent les étudiants étrangers de la hausse des frais d’inscription

Le conseil d’administration de l’Université Bordeaux Montaigne a décidé que tous les étudiants extracommunautaires paieront les mêmes droits d’inscriptions que les Français et ressortissants de l’Union européenne à la rentrée prochaine. L’Université de Bordeaux a elle choisi d’exonérer les étudiants de 83 pays de l’augmentation de ces frais d’inscription, voulue par le gouvernement.

L’Université Bordeaux Montaigne, suite à un conseil d’administration le 17 mai 2019, a décidé d’appliquer une exonération partielle du paiement des droits d’inscription différenciés applicables aux étudiants étrangers extracommunautaires pour les formations préparant aux diplômes nationaux.

Le ministère de l’enseignement supérieur avait pourtant maintenu la très contestée, y compris par les présidents d’universités, augmentation générale des droits d’inscription dès la rentrée 2019. Pour les étudiants étrangers extracommunautaires (hors Union européenne, UE), ces frais passent de 170 euros à 2 770 euros par an en licence, et de 243 euros à 3 770 euros en master.

Le gouvernement a permis aux établissements d’exonérer de droits 10% de leurs étudiants. Le conseil d’administration de l’Université Bordeaux Montaigne a décidé ce vendredi qu’une « exonération partielle sera appliquée à tous les étudiants assujettis aux droits différenciés (étudiants hors union européenne), de façon systématique lors du paiement de l’inscription administrative. »

Critères

Lors de l’année scolaire 2018-2019, l’UBM avait accueilli 17 786 étudiants, dont près de 2000 étrangers (soit 14%), un apport précieux qu’elle semble vouloir préserver à tout prix. Tout comme l’Université de Bordeaux. Celle-ci accueille 6 800 étudiants étrangers, dont 300 ressortissants de l’Union européenne, sur 56000 étudiants.

Provenance des étudiants à Bordeaux Montaigne en 2019.

Tous ne seront cependant pas exonérés de la hausse des frais d’inscription. Pour régler 170 ou 243 euros, comme les étudiants français ou membres de l’UE, ils devront d’abord être originaires de « pays à revenus faibles et intermédiaires inférieurs » (selon la définition de la Banque mondiale), soit 81 pays, plus l’Algérie et le Gabon.

L’Université de Bordeaux a aussi ajouté un critère sur dossier académique. Elle espère freiner ainsi la chute de 30% des demandes d’inscription des étudiants étrangers, constatée depuis l’annonce des frais différenciés.

Les universités de Bordeaux et de Bordeaux Montaigne optent donc pour une stratégie à contre courant de celle du gouvernement pour favoriser l’accueil des cerveaux du monde entier.

L'AUTEUR
Lucile Bonnin
Lucile Bonnin
Étudiante en Journalisme Culturel et future journaliste.

En BREF

#BougePourTonPère, la course anti-PMA qui passe mal à Bordeaux

par Simon Barthélémy. 6 761 visites. 1 commentaire.

Bordeaux accueille aussi un match de supporters pour les demi-finales du Top 14

par Lucile Bonnin. 751 visites. Aucun commentaire pour l'instant.

Fabien Robert et Aziz Skalli relaxés après la plainte pour diffamation de Robert Ménard

par Walid Salem. 473 visites. Aucun commentaire pour l'instant.